Les oiseaux de nuit feront-ils de la Petite-Italie leur prochaine destination? C’est ce que tentent de réaliser le regroupement local des commerçants et l’arrondissement.

Les élus de Rosemont – La Petite-Patrie veulent lever temporairement un moratoire sur le nombre de bars et de restaurants pouvant ouvrir leurs portes sur le boulevard Saint-Laurent, entre les rues Saint-Zotique et Jean-Talon et sur l’avenue Shamrock.

Cet avis de motion présenté au conseil d’arrondissement du 5 juin, prévoit modifier le règlement de zonage afin de retirer la contingence de 50 mètres concernant l’usage « débit de boisson alcoolique » sur la « Main » ainsi que la contingence de 25 mètres applicable à l’usage « restaurant » sur la place qui se trouve entre le marché Jean-Talon et la Petite-Italie.

«Nous voulons animer davantage le secteur et donner la possibilité aux commerçants de s’y installer», souligne Francis Côté, attaché de presse du maire François W. Croteau.

M. Côté explique que plusieurs restaurants sur l’artère possèdent un double permis et qu’ils sont aussi considérés comme bar, mais qu’ils ne participent pas à ce genre d’activité commerciale.

Leur présence empêche toutefois la venue de pub ou de café vendant de l’alcool.

La Société de Développement commercial (SDC) de la Petite Italie et du Marché Jean-Talon salue l’initiative de l’arrondissement. Selon sa directrice générale par intérim, Cristina D’Arienzo, cela fait 4 ans que des discussions se tiennent avec l’administration municipale afin de diversifier l’offre des commerces dans le quartier.

«Nos études de marché révèlent qu’il y a un manque de bars ouverts tard dans la Petite-Italie et le Mile-Ex. De plus, il a eu un changement démographique dans le secteur depuis les 20 dernières années, la population rajeunie. Les gens qui y résident ont une moyenne d’âge de 25 à 45 ans, selon le dernier recensement de Statistiques Canada et nous croyons que la tendance va se maintenir», insiste Mme D’Arienzo.

Pour l’instant, l’absence de lieux pour sortir en soirée et la clientèle diversifiée feront en sorte que la levée de la réglementation ne nuira pas aux restaurants déjà installés, selon la directrice générale par intérim.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!