Collaboration spéciale TC Media L'an dernier, l'événement avait attiré des centaines de personnes.

Le festival La Flamme Hellénique aurait été annulé en raison de nouvelles demandes quant à la sécurité de l’évènement.

La Flamme Hellénique est un important festival de rue de Parc-Extension qui se tient sur deux jours et qui célèbre le jour de l’Assomption, une fête religieuse importante dans la religion chrétienne orthodoxe. «Depuis que je vis dans le quartier, il y a toujours eu un festival autour du 15 août. Il est peut-être moins populaire depuis quelque temps, mais c’est la première fois qu’on l’annule», a indiqué, Mary Deros, conseillère de ville de Parc-Extension.

Selon les organisateurs, la raison de l’annulation a été la demande des Services de police de la Ville de Montréal d’encadrer la rue Saint-Roch, lieu des festivités, par des blocs de béton pour sécuriser les lieux.

«C’est en lien avec ce qui se passe en Europe actuellement, a ajouté Andreas Crilis, vice-président exécutif de la Communauté hellénique du Grand Montréal. On nous a demandé en plus d’avoir des grues à disposition pour retirer les blocs en cas d’urgence. Les coûts étaient juste trop importants pour nous et nous avons décidé d’annuler.»

Or, pour Mary Deros, il s’agit de fausses excuses. «Comment peuvent-ils donner ces raisons, alors qu’ils n’ont même pas demandé de permis?» se questionne-t-elle.

Selon l’élue d’origine grecque, aucune demande de permis pour l’événement n’a été déposée. Elle cite que d’autres manifestations de rues se tiendront prochainement sans problèmes de sécurité. «Lorsqu’on dépose un permis, on discute sur les moyens pour sécuriser la zone. Leur raison n’est tout simplement pas valable.»

Dans une lettre parue le 7 août sur le média Me Greek, le président de la Communauté, Nikos Pagonis a présenté ses excuses quant à l’annulation du Festival après le tollé suscité sur les réseaux sociaux. «Je pense qu’il est temps d’arrêter l’échange. Mary Deros, la police et les fonctionnaires n’ont aucune responsabilité quant à l’annulation du festival. Je ne rentrerai pas dans les détails sur la fatigue ou le manque de bénévoles, mais si vous cherchez un coupable, c’est moi.»

«Je le sais depuis quelques mois que personne n’était en train d’organiser la fête. Le président de la Communauté est en vacances et le vice-président vient de revenir à Montréal. Là, il dit que c’est sa faute et on tourne la page. Je suis triste de voir qu’il ne pense pas aux milliers de gens qui viennent durant la fête.»
Mary Deros, conseillère de ville de Parc-Extension.

Pour Andreas Crilis, dorénavant, les efforts sont déployés pour organiser une édition en 2018.

Un barbecue sera toutefois offert par l’Église orthodoxe Evangelismos Tis Theotokou pour souligner la fête orthodoxe le 15 aout.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!