Gracieuseté Le bâtiment va aider à donner une image plus moderne à ce quartier.

Les plans présentés par l’organisme Brin d’Elles ont été acceptés par le conseil d’arrondissement. Ce bâtiment résidentiel de trois étages proposera 26 logements à bas coûts pour des femmes âgées vulnérables.

Les élus de l’arrondissement ont unanimement accepté et encouragé les plans présentés lors de la séance ordinaire du 5 septembre.

L’organisme Brin d’Elles, qui a acheté ce site du coin de la rue Villeray et de la 19e avenue, a désormais le feu vert pour la construction de ce nouveau bâtiment de trois étages qui occupera 80% de la surface du terrain et comprendra une cour intérieure. Les anciennes constructions avaient été détruites fin 2016.

L’édifice comprendra 26 logements d’une chambre ainsi que des équipements communautaires et sa vocation est de donner accès à des logements de qualité à des femmes âgées en voie d’itinérance.

«C’est un beau projet qui permettra à plusieurs femmes d’accéder à un logement de qualité au cœur de notre arrondissement», s’est réjoui Frantz Benjamin, conseiller du district Saint-Michel.

De son côté, l’élu de Projet Montréal Sylvain Ouellet a également salué la construction de ce nouvel espace, mais a aussi tenu à souligner l’amélioration esthétique que cela va apporter dans ce secteur. Le représentant du district Francois-Perrault, où va être bâti cet édifice, a notamment rappelé que ce site accueillait auparavant une cour à métal.

Le nouvel immeuble donnera une image plus moderne à ce quartier grâce à des briques vernissées de couleur vert pâle qui seront la teinte dominante. D’autres, plus foncées, vont recouvrir l’édicule menant au sous-sol près de l’intersection, tandis que des briques d’argile anthracite seront sur la majorité de la façade de la 19e avenue. Une membrane de toiture blanche sera installée sur le toit pour participer à la lutte contre les îlots de chaleur.

Par ailleurs, le site pourra éventuellement accueillir des aménagements paysagers en cour avant puisque le bâtiment sera en retrait de la rue Villeray.

Brin d’Elles est déjà gestionnaire de deux projets de 22 logements dans Ahuntsic-Cartierville et de 12 logements dans Saint-Michel. Celui de Villeray deviendra donc le plus grand site de l’organisme avec les 26 places qui y seront proposées.

Puisqu’ils s’agit de logements subventionnés, les locataires ne payent que 25% du loyer. Ces immeubles aident aussi à réinsérer les résidentes dans une vie sociale et des intervenants communautaires se déplacent sur place pour assurer un soutien et un suivi.

«C’est absolument nécessaire. […] Il y a des besoins de logements subventionnés à Montréal et si on pouvait en avoir plus, on en ferait plus», affirme Claudette Godley, présidente du conseil d’administration de Brin d’Elles.

L’achat du terrain a été financé par des aides du gouvernement fédéral qui a aussi débloqué des fonds pour la construction en compagnie de la Société d’habitation du Québec. Les travaux doivent démarrer au printemps 2018 pour se terminer en 2019.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!