Nicolas Ledain / TC Media La ruelle des rêves dans Villeray.

Quatre nouvelles ruelles vertes ont été aménagées ces dernières semaines dans Villeray et une autre a été bonifiée. Le quartier en compte désormais seize. Voici un panorama en images de ces nouveaux espaces apaisés.

La ruelle des rêves
Entre les avenues de Gaspé et Henri-Julien et les rues de Liège et Guizot, une dizaine de voisins se regroupaient tous les ans au printemps pour nettoyer et rafraîchir leur ruelle. Ils ont donc naturellement créé une ruelle verte en 2017.

«On fait cela très simple. Notre ruelle est déjà très verte donc on ne veut pas se compliquer la vie. On veut surtout faire du bon voisinage, c’est un projet social», explique Martin Delisle, coordonnateur de la ruelle.

Après suggestion de la fille d’un résident, cette voie emprunte le nom du parc des rêves sur lequel elle débouche.

Sainte-Cécile la verte
Tout est beau et tout est bon dans la ruelle coincée entre les avenues Casgrain et de Gaspé et entre les rues de Castelnau et Jules-Verne.

Nommée d’après le nom de la paroisse dans laquelle elle se trouve, Sainte-Cécile la verte est issue d’une volonté de voisins de créer un projet communautaire vert et culturel.

«Pour le moment, la ruelle est surtout potagère. Tout ce qui est dans nos bacs est comestible, même les fleurs. On cultive des légumes, mais aussi de bonnes relations entre voisins», compare Sébastien Roy, membre du comité.
À terme, un espace culturel y sera aménagé pour accueillir des artistes et musiciens du quartier.

Les muses montréalaises
Le nom de cette ruelle située entre les rues de Normanville, de la Roche, de Castelnau et Jean-Talon résulte d’un compromis entre la Montréalaise et les muses et est un clin d’œil aux grandes femmes qui ont fait avancer la ville.

Créée pour permettre aux enfants de jouer sereinement, cette ruelle comprend des lumières à alimentation solaire pour avoir une vie nocturne et hivernale.

Pour la décoration, des étudiants du Collège Salette sont venus réaliser des murales sur des portes de garage.

«Cela leur permet d’avoir un lieu pour s’exprimer et cela nous permet d’embellir la ruelle», se réjouit Ève Turpin, membre du comité.

Des panneaux colorés indiquant les villes d’origine de tous les résidents ont aussi été installés à l’entrée de la ruelle au niveau de la rue Jean-Talon.

Station Lajeune-Gérard
Une voie de chemin de fer originale et colorée commence à chaque entrée de la ruelle entre les rues Saint-Gérard, Lajeunesse, Dufour et Faillon.

Avec des peintures au sol, une trace régulière parcourt cet espace en changeant de forme et de ton et en côtoyant divers motifs rappelant l’univers des trains. Ce tracé nommé Station Lajeune-Gérard mène à plusieurs espaces de jeux pour les enfants.

La décoration au sol a été finalisée durant la fin de semaine du 23 et 24 septembre par les résidents et plusieurs bacs à fleurs bordent cette voie ferrée imaginée par le comité de cette nouvelle ruelle verte du quartier.

Brin de ruelle
Elle n’est pas née durant cet été, mais Brin de ruelle a connu la phase 2 de son aménagement ces dernières semaines.

Entre les rues Saint-Denis, Berri, de Castelnau et Faillon, cet espace bonifié en 2017 comprend une murale à son entrée sur de Castelnau, mais aussi des guirlandes, du mobilier urbain, des blocs d’herbes dans les excavations centrales, des jeux, des bacs à fleurs et de petites bibliothèques communautaires que les résidents utilisent pour partager et échanger leurs livres.

L’espace a été conçu par les résidents pour apaiser cette voie qui était utilisée par plusieurs automobilistes.

Un gala pour célébrer les ruelles vertes

L’écoquartier de Villeray va mettre à l’honneur les seize ruelles du quartier samedi 30 septembre. Des prix seront remis pour récompenser les plus beaux aménagements.

Pour cette deuxième édition du Gala des ruelles vertes, les citoyens pouvaient voter en ligne pour leurs ruelles préférées dans huit catégories. Il s’agit des aménagements comestibles, des activités ou fête originale, de la débrouillardise, de la beauté de ses aménagements horticoles, de la plus belle murale, de la mobilisation des voisins, du souci accordé aux enfants et de la décoration.

Mais le prix le plus envié de la journée sera le Nain d’or décerné à la ruelle verte de l’année.

Cette grande fête des ruelles sera organisée dans la ruelle des Tournesols entre les rues Léman, Mistral, Chateaubriand et Saint-Hubert entre 15h30 et 19h.

Un spectacle musical, des jeux, de la nourriture seront proposés et des cadeaux donnés par des commerçants du quartier seront remis à cette occasion.

«On veut remercier les gens qui s’impliquent et les encourager dans leurs efforts qui aident à embellir le quartier. On espère aussi propager l’esprit de communauté qu’on retrouve dans les ruelles», explique Thierry Sénécal, responsable de l’écoquartier Villeray.

Cet événement est ouvert à tous.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!