Emmanuel Delacour/TC Media Serge Fleury, ici devant le bistro l'Enchanteur, est l'un des membres fondateurs de l'ACTAV et il y travaille toujours en tant que bénévole.

Dans un quartier en transformation, l’Association des commerçants et travailleurs autonomes de Villeray (ACTAV) s’efforce d’assurer la vitalité économique d’entreprises tournées presque exclusivement sur le local.

C’est au Bistro L’Enchanteur que TC Media a rencontré Serge Fleury, qui a été un des membres fondateurs du regroupement qui, il y a presque une dizaine d’années, s’est créé de façon un peu informelle dans cet établissement.

«À l’époque, nous étions quelques-uns qui voulions répondre aux besoins des commerçants, mais aussi de quelques travailleurs autonomes. Évidemment, pour commencer c’était surtout une question de réseautage», raconte M. Fleury, qui travaille encore en tant que bénévole pour l’ACTAV.

L’association prend participe ainsi à la mise en place d’activités telle que la Fête de la Saint-Jean de Villeray et a organisé un débat des candidats le 4 octobre en prévision des élections municipales en novembre.

Un peu à l’image de l’ensemble de Villeray, qui vit une importante densification selon M. Fleury, la rue De Castelnau a beaucoup changé durant les dernières années. Le lancement du projet de Place de Castelnau en 2015 et son retour les années suivantes ont répondu à un désir de servir une clientèle locale et de créer un espace convivial pour les résidents.

«Il aura fallu faire des compromis. Certains propriétaires commerçants se sont inquiétés du retrait des espaces de stationnement. Toutefois, d’autres veulent vraiment que l’on se concentre sur l’économie de quartier. On ne veut pas refaire la rue Jarry partout», souligne M. Fleury.

En effet, si la santé économique des grandes artères commerciales telles que la rue Jean-Talon, la rue Jarry et la rue Saint-Denis ne fait aucun doute, c’est sur les rues transversales que les prochains défis reposent en matière d’économie locale, d’après M. Fleury.

Par ailleurs, ce dernier voit une opportunité dans le cadre des élections municipales, le 5 novembre prochain, de relancer le débat auprès des élus concernant le sort des commerçants et des travailleurs autonomes du secteur.

«On aimerait savoir ce qui peut être fait de la part de la ville-centre et de l’arrondissement du point de vue local. Prenons l’importante population d’artistes qui résident ici. Pourrait-il y avoir plus de tribunes pour eux ici? La Ville se lance dans de grands projets comme le Quartier des spectacles, mais peut-elle faire quelque chose pour que l’on puisse tisser un milieu culturel dans Villeray?» demande M. Fleury.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!