Gracieuseté / Martine Doyon L’auteure Marie-Pascale Huglo.

La Ville de Montréal a dévoilé le nom des finalistes pour le Grand Prix du livre de Montréal mardi 31 octobre. Résidente de Villeray, Marie-Pascale Huglo est parmi les lauréats potentiels.

Elle a été sélectionnée pour son récit Montréal-Mirabel, lignes de séparation aux éditions Leméac Éditeur. Mme Huglo sera face à cinq autres écrivains pour ce prix qui sera décerné le 13 novembre prochain. Les finalistes ont été choisis par un jury composé de six membres du milieu littéraire.

Les autres prétendants sont Marie-Claire Blais pour le roman Des chants pour Angel (Éditions du Boréal), Jacques Brault pour l’essai Images à Mallarmé (Éditions du Noroît), Stéfanie Clermont pour le recueil de nouvelles Le jeu de la musique (Le Quartanier Éditeur) et René Lapierre pour son recueil de poésie Les adieux (Les Herbes rouges).

L’œuvre que présente Marie-Pascale Huglo est un petit livre autobiographique qui relie le destin de l’aéroport de Mirabel, initialement voué à devenir une infrastructure internationale, à celui d’une femme forcée de se séparer. Il sert de métaphore à nos rêves brisés.

Le nom du vainqueur sera dévoilé lors d’une cérémonie à la Chapelle historique du Bon-Pasteur le 13 novembre et celui-ci se verra remettre une bourse de 15 000 $. Les finalistes obtiendront chacun un montant de 1 000 $.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!