Gracieuseté Le burger enroulé de bacon est l'une des spécialités du Gras Dur.

Depuis deux ans, le restaurant le Gras Dur a élu domicile sur la rue Jarry Est à la jonction des quartiers François-Perrault, Villeray et Saint-Michel. Engagé dans une démarche locale, cet établissement fait tout pour défendre son identité villeroise.

La notoriété du Gras Dur est bâtie depuis 2013 sur trois camions oranges que les Montréalais ont l’occasion de croiser régulièrement lors des grands événements de la saison estivale. Dans ces cuisines ambulantes, des plats généreux et alléchants s’offrent aux festivaliers affamés.

Mais depuis novembre 2015, les deux propriétaires Annie Clavette et Stefan Jacob ont décidé de délaisser un peu la route pour installer une enseigne Gras Dur fixe sur la rue Jarry. Ils ont récupéré leur local de production pour construire ce restaurant qui a triplé de surface en s’étendant sur le commerce voisin il y a un an.

«Je crois que rien n’arrive pour rien. Notre choix s’est porté sur la rue Jarry, même si beaucoup de gens nous disaient que ce n’était pas idéal comme emplacement. C’est comme si le quartier nous avait choisis, nous sommes contents, car les gens du quartier semblent contents de nous avoir», se réjouit Mme Clavette.

En deux ans, le Gras Dur estime avoir réussi son pari de s’intégrer à la vie locale et souhaite participer à l’essor de ce secteur dynamisé notamment par l’ouverture récente du parc Frédéric-Back.

«Nous sommes des commerçants partisans, on croit beaucoup au local et on mise là-dessus. C’est un tout la vie de quartier et tout cela nous ressemble beaucoup», explique Annie Clavette.

Produits locaux et recyclage
Dans cette démarche locale, le Gras Dur se tourne quasi exclusivement vers des produits du terroir québécois – même les sodas sont ceux de la marque montréalaise 1642 – et les deux copropriétaires font tout pour faire marcher l’économie de Villeray.

«On croit beaucoup au commerce de proximité. C’est sûr qu’on va plus loin, car on ne peut pas s’approvisionner en volailles dans Villeray […], mais on a su s’intégrer et nos employés vivent ici. Notre clientèle apprécie cela et on essaye aussi de notre côté de faire de l’éducation et d’expliquer aux gens notre démarche», ajoute la cofondatrice du Gras Dur.

Le souci de la proximité s’inscrit dans une recherche de qualité selon Mme Clavette, mais aussi dans une volonté écologique de réduire le déplacement des marchandises. Cela se retrouve dans la décoration de son établissement puisque le restaurant est habillé à 95% de matières recyclées ou récupérées.

Un esprit familial
Avec ses trois camions qui sillonnent les festivals, le Gras Dur est forcément associé à une identité festive, mais dans leur restaurant de la rue Jarry, Annie Clavette et Stefan Jacob préfèrent instaurer une autre ambiance.

«On est des parents et on a toujours l’impression qu’on met de côté les enfants dans les offres de restauration. On a donc voulu créer l’esprit familial qu’il y avait dans les restos d’antan», précise Annie Clavette.

Ainsi, les enfants de 12 ans et moins mangent gratuitement au Gras Dur le vendredi et le samedi et l’offre se prolonge le dimanche pour le brunch pour les moins de six ans.

«C’est notre état d’esprit, le restaurant est un peu une extension de chez nous», assure la copropriétaire.

Le Gras Dur est situé au 1660 Jarry Est.

Un restaurant reconnu

Le Gras Dur s’est fait connaître avec ses camions de bouffe et a étendu le menu proposé dans ces cuisines ambulantes à son restaurant. Annie Clavette, copropriétaire, décrit ses plats comme «réconfortants et généreux».

Depuis 2013, cette enseigne de restauration a été honorée de plusieurs prix comme celui du Festival de la poutine de Drummondville en 2015, elle a aussi terminé sur le podium de la poutine week de Montréal à deux reprises (3e en 2016, 2e en 2017) et a remporté le Grilled Cheese Festival 2017 et la Burger Week 2017.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!