Gracieuseté / Marie-Andree Lemire Les comédiens Emmanuelle Lucie Martinez, Catherine Allard, Gaëtan Nadeau et Dany Boudreault jouent la pièce <em>Petite Sorcière</em>.

Du 14 au 25 novembre, la pièce Petite Sorcière est présentée au théâtre Aux Écuries dans Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. Cette œuvre originale tente d’aborder la thématique de la négligence parentale et de la responsabilité des adultes envers les enfants.

«Quand on convoque les enfants au théâtre, il faut que ce soit pour une bonne raison. Le premier objectif est de les divertir et le deuxième de les éduquer», estime Pascal Brullemans, auteur de la pièce Petite Sorcière.

Avec sa compagne Nini Bélanger qui signe la mise en scène, l’auteur a voulu créer une prestation scénique qui va pousser les enfants à se poser des questions.

«On s’interroge sur ce qu’on doit faire face à l’oppression. Avec cette pièce, on fait comprendre que c’est normal d’avoir peur, mais que c’est important d’avoir du courage pour surmonter ses difficultés», ajoute M. Brullemans.

Cette œuvre théâtrale s’inspire de l’histoire réelle d’une petite fille qui, abandonnée par une fille-mère, a été abusée par son oncle et des hommes de son village. Celle-ci a toutefois su trouver le courage pour affronter ce traumatisme, vivre sa vie et fonder une famille.

«C’est un conte moderne. C’est comme Le petit chaperon rouge qui se passe dans Hochelaga.»
Pascal Brullemans, auteur de Petite Sorcière.

Pour aborder cette thématique difficile, Pascal Brullemans a inventé Petite Sorcière qui est forcée de vivre chez un ogre après la mort de sa mère. Ce personnage doit donc trouver le courage pour survivre et ne pas devenir un monstre à son tour.

«Je me suis payé le luxe de m’inspirer des personnages de Miyazaki [réalisateur de films d’animation]. C’est un personnage fort, silencieux, qui écoute et c’est un hommage à ses héroïnes qui sont formidables», indique Pascal Brullemans.

Un spectacle, deux formes
Pour toucher un public large, Nini Bélanger s’est basée sur le même texte pour développer deux représentations différentes de Petite Sorcière. La première est livrée sous la forme d’un conte pour les 6 ans et plus avec un seul personnage sur scène qui raconte l’histoire. La deuxième est un «thriller fantastique» joué par quatre comédiens et prévu pour les dix ans et plus.

Le couple Bélanger / Brullemans inscrit cette œuvre dans un triptyque à l’attention des publics jeunes de différents âges. Un dernier volet prévu pour 2020-2021 sera destiné aux adolescents.

«C’est un public exigeant et intelligent. […] S’il y a une faute, ils vont la repérer tout de suite. Je travaille fort pour arriver à quelque chose de convaincant pour les enfants, mais je suis à peu près certain qu’un adulte va aussi apprécier ce spectacle, car il y a plusieurs niveaux et il vivra une expérience différente», promet l’auteur.

Les dates et horaires de Petite Sorcière sont sur le site internet du théâtre Aux Écuries.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!