Nicolas Ledain / TC Media Les élus ont adopté le budget 2018 lors du conseil d’arrondissement du 5 décembre.

Le conseil d’arrondissement a adopté le budget 2018 de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (VSMPE). Une augmentation de la taxe locale a été annoncée afin d’épargner le surplus disponible. Les nouveaux élus ont aussi tenté de refléter certaines promesses de campagne.

«On n’a pas pu faire notre budget de rêve», a regretté Sylvain Ouellet, conseiller de François-Perrault, lors de la présentation de la première mouture budgétaire de la nouvelle administration municipale mardi 5 décembre.

Pour 2018, l’arrondissement enregistre une hausse d’un peu plus de 200 000 $ de son budget de dépenses par rapport à 2017 avec une enveloppe disponible de 57 908 700 $.

VSMPE reçoit une dotation de 46 916 300 $ de la ville-centre à laquelle s’ajoutent des revenus locaux de 3 224 000 $. Afin d’équilibrer ses comptes, l’arrondissement va utiliser 302 500 $ de son surplus et va augmenter la taxe locale d’arrondissement à 0,0569 $ par 100 $ d’évaluation foncière contre 0,045 $ auparavant.

Cette hausse va générer 1 600 000 $ supplémentaire et représente en moyenne 44 $ de plus dans le compte de taxes des contribuables (selon l’évaluation moyenne des propriétés de l’arrondissement).

Les élus de Projet Montréal ont justifié cette augmentation des taxes par la nécessité d’épargner le surplus de l’arrondissement. Celui-ci a fondu de 4,5 M$ à 2 M$ pour équilibrer les budgets entre 2014 et 2017. Il aurait été presque entièrement consommé en 2018 sans cette hausse.

«C’est un budget qui est plus responsable que les dernières années. On allait dans un mur», estime Sylvain Ouellet.

La mairesse Giuliana Fumagalli promet toutefois de travailler à diversifier le financement pour alléger la pression sur les contribuables.

«On s’engage à trouver des sources alternatives, c’est la priorité», assure la première magistrate.

Orientations symboliques
Lors de cette présentation, M. Ouellet, Mme Fumagalli et Rosannie Filato, conseillère de Villeray, ont reconnu ne pas avoir eu la latitude souhaitée pour accorder le budget 2018 avec leurs promesses de campagne.

«Les enveloppes budgétaires étaient déjà fermées. On gère ce qui a été prévu quand nous n’étions pas en poste», précise la mairesse.

Les trois membres de Projet Montréal ont néanmoins fait quelques orientations symboliques afin de répondre à certaines urgences.

«L’accélération des investissements dans les parcs, la sécurisation de la circulation et la révision urbaine de l’arrondissement sont les trois points qui vont le plus paraître», promet Sylvain Ouellet qui parle d’un «budget dans la continuité avec une réorientation des priorités».

Si plusieurs objectifs découlent des orientations fixées par l’ancienne administration, la nouvelle équipe veut notamment réaliser une étude de la circulation et du stationnement. Elle espère aussi développer un plan global pour les parcs. Elle souhaite également réviser le plan d’urbanisme et lutter contre l’insalubrité des logements.

Enfin, elle ambitionne de développer une politique d’achat local et d’élaborer un nouveau plan de développement durable.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!