Nicolas Ledain / TC Media Mère de quatre enfants, Grace Go craint que ses tuyaux gèlent à nouveau lors des prochains épisodes de froid.

Le temps des Fêtes a été un peu gâché pour les six membres de la famille Go dans Parc-Extension. Privés d’eau pendant une semaine entière en raison de tuyaux gelés, ils ont dû s’adapter pour satisfaire leurs besoins élémentaires.

Prendre une douche, faire la vaisselle ou encore utiliser les toilettes… Chaque geste simple du quotidien a été un casse-tête pour la famille Go depuis le 28 décembre. Alors que la température réelle a approché les -30°C à Montréal ce jour-là, les tuyaux d’alimentation en eau de leur logement ont gelé. Ils sont restés bloqués jusqu’au 3 janvier.

«Le 2 janvier à 23 heures, un tuyau a explosé au sous-sol, j’ai eu le temps d’éteindre l’alimentation avant que cela n’inonde complètement, mais le lendemain, j’ai été réclamer de l’eau à mes voisins pour préparer le déjeuner et cela a été le moment le plus difficile pour moi», se remémore Grace Go, la mère de cette famille de quatre enfants.

«J’ai essayé de rester positive, mais c’est difficile de ne pas déprimer dans ce genre de situation. J’avais le sentiment d’échouer dans mon rôle de mère», ajoute-t-elle.

L’intervention d’un plombier a finalement permis de rétablir l’alimentation dans l’évier de la salle de bain le 3 janvier dernier, mais les autres tuyaux sont restés bloqués pendant cinq jours. La hausse des températures a finalement contribué à libérer définitivement le réseau lundi.

«On a essayé toutes les techniques pour dégeler les tuyaux, mais rien n’a fonctionné», regrette Mme Go.

Solidarité
Afin de compenser ce manque d’eau, cette famille d’origine philippine a bénéficié de gestes de solidarité. Des amis de Laval les ont accueillis pour se laver et plusieurs résidents du quartier ont spontanément apporté des chaudières d’eau.

«Cela m’a vraiment fait plaisir, salue Grace Go. Je n’ai pas osé demander de l’aide au début. J’ai toujours dit que ça allait, mais au fond de moi, je pleurais de tristesse.»

Malgré cette expérience difficile, les Go se félicitent d’avoir su rester unis dans cette épreuve.

«Le bon côté de la chose, c’est que cela rend notre famille plus forte. Nous sommes reconnaissants de cette expérience, car nous sommes ensemble», philosophe la mère de famille.

Un problème régulier
Cette situation dommageable n’est malheureusement pas une première pour cette famille de Parc-Extension. En 2015, elle avait été privée d’eau pendant cinq jours en raison d’un encombrement similaire de ses tuyaux.

Des inspecteurs de l’arrondissement sont intervenus à plusieurs reprises et la problématique ne semble pas provenir du réseau de la Ville, mais du logement. La famille Go est par ailleurs la seule à connaître des complications de cette ampleur dans son bloc.

Face à cet enjeu, la propriétaire a envoyé deux plombiers le mardi 9 janvier pour identifier l’origine du problème et une inspection approfondie des tuyaux doit être réalisée. Contactée par TC Media, cette dernière n’a pas répondu à nos demandes.

Malgré cette promesse, Mme Go attend les prochains épisodes de froid intense avec appréhension.

«Je suis devenue un petit peu paranoïaque, j’ai peur, mais j’ai de l’expérience maintenant», positive-t-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!