Nicolas Ledain / TC Media Les citoyens mobilisés contre le projet ne comprennent pas la décision du CCU.

Le comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension a donné un avis favorable à la démolition du bâtiment situé au 7294, rue Lajeunesse. Malgré une contestation citoyenne, un promoteur souhaite construire des condos sur ce lot.

La décision définitive concernant le projet proposé sur ce site sera prise en conseil d’arrondissement, mais cet avis du CCU est une avancée pour Développeurs Montréal, la société propriétaire du terrain.

Sur cet ancien stationnement, garage et centre d’appels de Taxi Diamond, ce promoteur entend ériger quatre immeubles de six condos sur trois niveaux. Lors de la précédente mandature, les membres du CCU s’étaient opposés à la démolition en raison de la densité, de l’homogénéité des façades et du manque d’aménagements paysagers.

Le dossier a donc évolué et le nouveau CCU de l’arrondissement a simplement fait trois recommandations mineures en vue de la construction. L’instance souhaite une amélioration des façades avant et arrière, la révision des accès aux stationnements des bâtiments afin d’améliorer l’aspect sécuritaire et l’amélioration du verdissement des arrière-cours.

Contacté par TC Media, le promoteur n’a pas souhaité commenter pour l’instant. Il préfère attendre l’avis définitif du conseil d’arrondissement avant de se prononcer sur son projet.

Ce dossier a en effet connu de nombreux rebondissements ces derniers mois. Outre le premier avis défavorable du CCU, des citoyens se sont aussi mobilisés pour tenter de stopper la construction. Ils réclamaient originellement un parc sur ce lot proche du coin des rues De Castelnau et Lajeunesse afin de lutter contre les îlots de chaleur. Puisque le projet ne nécessite pas de changement de zonage, ils plaident aujourd’hui pour limiter la hauteur à deux étages, là où le promoteur en prévoit trois.

«Nous sommes sortis abasourdis parce qu’on avait beaucoup de points. Il n’y a rien sur la hauteur dans les recommandations, on pensait au moins obtenir gain de cause sur ça», regrette Guénael Charrier, qui faisait partie de la quinzaine de riverains mobilisés lors de ce CCU.

Ce dernier s’appuie sur l’un des objectifs du zonage qui est de «minimiser les inconvénients de voisinage» et sur la plateforme électorale de Projet Montréal qui promettait de respecter l’identité des quartiers pour justifier cet argument. Puisque la majorité des bâtiments sont de deux étages dans ce quartier, M. Charrier espère que les élus s’opposeront au projet tel qu’il est présenté lors de son examen au conseil d’arrondissement.

«On a élu des gens pour le changement et tout ce qu’ils disent c’est qu’ils ne peuvent rien contre les anciennes lois. Il va falloir arrêter d’être en formation et passer à l’action», s’insurge ce résident de Villeray.

Le projet de la Plaza Hutchison devra attendre

Le détail de la décision du comité consultatif d’urbanisme (CCU) sur le dossier de la Plaza Hutchison n’est pas public, mais ses membres ont fait plusieurs commentaires et réclament certaines validations pour que se poursuive la transformation de cet édifice situé au coin de la rue Hutchison et de l’avenue Ogilvy.

Pour rappel, le Groupe BSR souhaite aménager des appartements tous services dans ce bâtiment qui accueillait jusqu’à récemment plusieurs associations, organismes, boutiques et organisations religieuses. Seuls deux commerces et un organisme ont refusé de quitter les lieux malgré des avis d’éviction. Un groupe de citoyens tente aussi de bloquer ce projet immobilier, car il craint que celui-ci ne participe à l’embourgeoisement de Parc-Extension.

Après ce premier rejet par le CCU, le projet devra répondre aux recommandations et passer à nouveau devant cette instance pour aller de l’avant. La date de la prochaine étude du dossier n’est pas encore déterminée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!