Gracieuseté / Build Institute L’événement «Soupe locale» est inspiré de «SOUP», une soirée de microfinancement participatif créée à Détroit en 2010.

Depuis le mois de décembre, deux jeunes Montréalais organisent une soirée mensuelle intitulée «Soupe locale». Quatre projets communautaires sont présentés à chaque événement et les participants débattent et votent pour choisir le vainqueur.

L’inscription à ces soirées coûte 5$ et donne droit à une soupe, un morceau de pain et un vote. Chacun leur tour, des porteurs de projets qui ont été sélectionnés par les organisateurs présentent leur idée en quatre minutes et le public a le droit de poser quatre questions à l’issue de chaque présentation. Les participants échangent ensuite leurs arguments puis votent pour le projet le plus convaincant qui remporte la cagnotte amassée lors de la soirée.

«On souhaite promouvoir une culture de démocratie participative. […] Nous sommes de plus en plus déconnectés du pouvoir politique. Ici, c’est un style de démocratie directe», fait valoir Orphée, l’un des deux créateurs de «Soupe locale».

Cette soirée montréalaise reproduit le concept de «SOUP» lancé à Détroit en 2010. Dans la ville nord-américaine, le système est désormais bien ancré et huit quartiers organisent leur soupe chaque mois. En sept ans, plus de 150 événements ont été organisés et 25 000 personnes ont assisté à ces rassemblements.

Les organisateurs montréalais espèrent connaître le même succès et aimeraient voir des partenaires locaux s’emparer du concept pour le développer à l’échelle de chaque quartier.

Pour l’heure, les soirées changent d’arrondissement à chaque événement. La première édition de «Soupe locale» a eu lieu dans le centre-sud le 17 décembre et a rassemblé 27 personnes. La deuxième sera organisée le 21 janvier prochain dans un appartement du boulevard Saint-Laurent dans le Plateau-Mont-Royal.

«La seule exigence pour l’instant c’est que les projets doivent concerner la ville de Montréal, précise Orphée. Pour moi le plus important n’est pas le microfinancement, mais le partage et la discussion qui se font. Les gens connaissent plus les petits projets qui se font autour d’eux.»

L’initiative qui a remporté la cagnotte de la première soirée est directement liée à l’événement puisque les participants ont voté pour alimenter «Soupe locale» en légumes issus de fermes partenaires de la région de Montréal pour les prochains rassemblements.

La prochaine soirée «Soupe locale» va avoir lieu au 3655 St-Laurent loft #302 le 21 janvier dès 18h.

Un développement international

Le concept «SOUP» inventé à Détroit en 2010 a largement séduit à l’international et on dénombre aujourd’hui près de 180 événements de ce type aux quatre coins du monde. Il en existe en Europe, en Asie, en Afrique, en Australie et en Amérique du Nord. Au Canada, des soirées sont organisées à Vancouver, Ottawa, Calgary, Halifax ou encore Windsor et London en Ontario. «Soupe locale» est le premier événement «SOUP» à Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!