Emmanuel Delacour/TC Media L'ancien Hôpital chinois est vide depuis 1999.

L’ancien Hôpital chinois, désert depuis 1999, sera remis en vente dans les semaines à venir, une annonce qui ravit le Centre de Loisirs communautaires Lajeunesse (CLCL) et l’arrondissement, qui l’ont dans la mire.

Le bâtiment, construit dans les années 1960 pour y soigner les immigrants chinois, est vide depuis près de 20 ans.

Dans un contexte de pénurie de locaux communautaires et de nombreuses reprises de bâtiments par la Commission scolaire de Montréal (CSDM), l’espace inhabité est convoité par les organismes du quartier. Des travaux devront toutefois y être effectués, puisque des problèmes de moisissures, entre autres, y sont connus.

Comme la CSDM veut récupérer son bâtiment afin d’y installer une école en 2020, le CLCL en est à réfléchir au déménagement de ses huit organismes internes et des 300 autres locataires temporaires.

«On ne peut pas nier le fait que l’ancien Hôpital chinois nargue tout le monde, affirme Émilie Leroy, directrice générale du CLCL. Il est évident que ce terrain répond à plusieurs critères. L’emplacement géographique est idéal, l’espace disponible aussi.»

Collaboration
De son côté, Rosannie Filato, conseillère de Villeray, avait fait valoir plusieurs fois trouver «inconcevable» que l’immeuble, situé à l’intersection des rues Faillon et Saint-Denis, ait pris la poussière pendant tant d’années.

«C’est sûr qu’il faut que quelque chose se fasse dans ce bâtiment-là, a-t-elle exprimé. J’ai signalé que l’hôpital sera bientôt sur le marché à Magda Popeanu [élue responsable de l’habitation au comité exécutif de la Ville de Montréal] et qu’il faudra étudier ce dossier. On doit notamment voir à la sécurité et aux rénovations nécessaires.»

Consciente de la complexité du dossier, Mme Leroy s’est toutefois dite heureuse de voir que les élus de l’arrondissement souhaitent eux aussi un avenir plus utile pour ce bâtiment.

«Alors, oui, pourquoi ne pas rêver que les trois paliers gouvernementaux s’entendent pour développer un montage financier solide afin de bâtir un Centre Lajeunesse au profit des citoyens du quartier? Nous en rêvons et nous sommes confiants que l’arrondissement saura nous déménager adéquatement dans les délais impartis.»

Selon le rôle d’évaluation foncière de la Ville de Montréal, le terrain sur lequel se trouve l’ancien Hôpital chinois vaudrait 1 675 000$. Le bâtiment est évalué à 2 477 500$ et sa gestion revient actuellement au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!