Gracieuseté Une douzaine de jeunes ont participé à la rencontre, le 11 mars.

Haut taux de décrochage scolaire, manque de logement social, accès difficile à l’emploi et au transport: les idées pour enrayer ces enjeux locaux se sont faites nombreuses lors de l’assemblée jeunesse organisée par Montréal Populaire, le 11 mars, dans Parc-Extension.

Ce rassemblement était l’initiative de deux étudiants du quartier qui, grâce à une activité de discussion, souhaitaient donner la chance aux jeunes du quartier de s’exprimer librement sur les enjeux qui leur tiennent à cœur.

«Nous étions une douzaine et nous avons ciblé quatre enjeux prioritaires pour le quartier. Pour chaque enjeu, nous avons échangé longuement sur les détails et les stratégies possibles à adopter afin d’améliorer la situation du quartier», explique Samiha Hossain, coresponsable de Montréal Populaire.

En ce qui concerne le décrochage scolaire, l’un des principaux points soulevés par les jeunes a été le taux élevé de décrocheurs à l’école Lucien-Pagé, évalué à environ de 40%.

«Nous voulons comprendre pourquoi le taux d’abandon est si élevé et renforcer la confiance des jeunes, continue Mme Hossain. Nous aimerions organiser des séances d’information dans les écoles à ce sujet et interpeller les différents paliers de gouvernement sur la problématique.»

Le problème du manque de logements sociaux dans Parc-Extension a aussi été soulevé par les jeunes participants, qui jugent qu’il y a «un manque de volonté publique de construire plus de logements sociaux.» Ils ont dénoncé la décision des élus d’accepter de convertir l’ancien bâtiment de Taxi Diamond et la Plaza Hutchison en condos, «même s’ils avaient promis la construction de plus de logements sociaux dans le quartier».

Pour l’accès à l’emploi, le comité de jeunes souhaiterait que des emplois de qualité soient accessibles exclusivement aux résidents de Parc-Extension sur le nouveau campus de l’Université de Montréal.

«Il a aussi été envisagé de demander la création de bourses d’études pour encourager les minorités visibles et la mise en place de programmes de formation professionnelle spécialement pour eux», mentionne-t-on.

Finalement, les jeunes ont souligné qu’il pourrait être intéressant de proposer à l’administration municipale qu’un tarif spécial soit créé pour les citoyens à faible revenu, afin qu’ils puissent accéder aux transports en commun. L’objectif serait de briser l’isolement. Des vélos pourraient aussi être tirés au sort, pour encourager les résidents du quartier à utiliser le transport actif.

Projets à venir
Pour faire valoir tous ces points, un débat pourrait être organisé à l’automne prochain. En attendant, un document résumant les problèmes et les solutions est en cours de rédaction.

«Afin d’attirer plus de jeunes, notre deuxième rencontre sera un événement plus festif, possiblement à l’extérieur, avec des kiosques d’information des organismes communautaires et des performances artistiques. L’événement est en cours de préparation et il aura lieu en fin avril», conclut Mme Hossain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!