Marie-Pier Gagné / TC Media Une cinquantaine de citoyens étaient présents pour s’informer du contenu du nouveau PLD de l’arrondissement.

Après plus de trois années de consultations citoyennes et d’analyses sur le terrain, l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension a dévoilé, mardi dernier, son Plan local de déplacements (PLD).

La présentation a eu lieu dans le cadre d’une soirée portes ouvertes, où citoyens et représentants d’organismes pouvaient découvrir les grandes orientations proposées par l’arrondissement.

Au cours des différentes consultations qui ont débuté en 2015, les échanges avec les citoyens ont permis d’identifier cinq priorités qui feront l’objet d’une attention particulière au cours des prochaines années.

Tout d’abord, il s’agira d’assurer la sécurité des déplacements.

«Cette première orientation vise à améliorer la sécurité sur l’ensemble du territoire, explique Richard Gagnon, chef de la division de l’ingénierie et du développement du domaine public à l’arrondissement. On souhaite entre autres sécuriser les intersections dangereuses ou peu conviviales pour les piétons, implanter des feux sonores à différents endroits et réaménager certains points de traversée sous l’autoroute 40.»

Le deuxième objectif de l’arrondissement est de favoriser la quiétude des quartiers. Les actions ciblées par le PLD à ce sujet visent l’apaisement de la circulation dans les secteurs résidentiels, les zones scolaires et la réduction des nuisances liées au camionnage.

«La qualité de vie dans les secteurs résidentiels passe par la quiétude des rues locales et la sécurité des aménagements, continue M. Gagnon. En ce qui concerne la mobilité, il s’agirait de réduire la circulation de transit, de ralentir la vitesse de circulation et d’optimiser les corridors piétonniers.»

La conception des aménagements en faveur des modes actifs fait aussi partie des orientations présentées.

«Malgré la présence de trottoirs, les aménagements ne répondent pas toujours adéquatement aux besoins des piétons, fait savoir Richard Gagnon. Parfois, les trottoirs sont trop étroits, d’autres fois, il y a absence de feux de circulation et il y a des endroits où les traverses piétonnières sont peu sécuritaires.»

Du travail est aussi à faire du côté des pistes cyclables.

«Le réseau cyclable est discontinu et certains aménagements sont parfois peu invitants actuellement pour les cyclistes. L’arrondissement compte revoir le partage de l’espace urbain», confirme le chef de la division de l’ingénierie et du développement du domaine public.

La quatrième orientation du PLD porte sur le désenclavement des quartiers et l’amélioration de la mobilité. Le territoire de l’arrondissement compte plusieurs barrières physiques limitant les alternatives de mobilité dans certains secteurs, notamment dans Saint-Michel, avec l’arrivée récente du parc Frédéric-Back. L’autoroute 40, qui coupe l’arrondissement en deux, est aussi un problème qui a été soulevé à maintes reprises au cours des dernières années.

«Ces obstacles allongent le temps de déplacement et placent les piétons dans la confusion. Le PLD souhaite développer de nouveaux liens à travers les barrières physiques de l’arrondissement pour améliorer la connectivité», souligne M. Gagnon.

Finalement, le PLD soutient le déploiement des services alternatifs à l’automobile, l’optimisation de l’offre et la promotion de leur utilisation.

Un plan évolutif
Après la présentation des cinq axes généraux, la cinquantaine de citoyens présents ont pu visiter des kiosques, où chacune des grandes orientations ont été expliquées en détail. Des membres de l’arrondissement étaient présents pour répondre aux questions du public.

La mairesse de l’arrondissement, Giuliana Fumagalli, a toutefois tenu à rappeler que ce plan est évolutif et qu’il pourra être bonifié dans le futur.

«Le PLD sera amené à évoluer au fil du temps, pour s’arrimer avec les différents projets qui pourraient s’offrir à nous. Des nouvelles idées seront donc les bienvenues. C’est d’ailleurs ça qui va le rendre vivant et actuel», a souligné l’élue.

Rencontrés sur place, des membres de l’Association des cyclistes et piétons de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension ont salué les efforts de l’arrondissement en matière de sécurité et de déplacements.

«Mais pour nous, il s’agit seulement d’un premier pas, a évoqué Julie Rivard, une des membres du comité citoyen. Il faut maintenant se pencher sur du concret.»
Maintenant qu’il a été rendu public, le Plan local de déplacements sera déposé pour adoption à la séance ordinaire du conseil d’arrondissement du 3 avril prochain.


LES 5 GRANDES ORIENTATIONS DU PLD

  1. Assurer la sécurité des déplacements
  2. Favoriser la quiétude des quartiers résidentiels
  3. Concevoir des aménagements en faveur des modes actifs
  4. Désenclaver les quartiers et favoriser la mobilité
  5. Proumouvoir les alternatives à l’auto-solo et les modes de transport durables

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!