Archives TC Media. Un peu plus de 20 espaces de stationnement seront transformés en place publique.

Après avoir été mis sur la glace il y a un an et demi, le projet de la Place Boyer renaîtra de ses cendres, selon les élus de Rosemont – La Petite-Patrie.

Le conseiller de ville, François Limoges, a mentionné que le projet était relancé lors du dernier conseil d’arrondissement, le 3 avril dernier.

La place publique, prévue à l’angle des rues Boyer et Beaubien dans le cadre des legs du 375e anniversaire de Montréal, viendrait donc remplacer l’aire de stationnement qui s’y trouve présentement.

«Nous avons relancé le dossier auprès de la Ville centre qui devrait donner son accord à un transfert de propriété aux mains de l’Arrondissement dans quelques semaines», confirme le maire de Rosemont – La Petite-Patrie, François W. Croteau.

Il s’agit du dernier obstacle à surmonter. La précédente administration de la Ville de Montréal avait refusé de procéder, faisant ainsi tomber à plat la venue d’une place verdie, par crainte d’un manque de stationnement à proximité de la rue commerçante Saint-Hubert.

La venue de son parti novembre dernier à la mairie de Montréal débloquera le dossier selon M. Croteau.

En 2016, des consultations publiques s’étaient tenues, lors desquelles plusieurs citoyens avaient donné leur aval quant à l’installation d’un lieu de détente et à l’ajout de végétation à cet endroit.

Quelques esquissent préliminaires avaient alors été conçues, mais l’apparence finale de la place publique n’est toujours pas déterminée. Un contrat de 98 000$ devait être octroyé à l’entreprise Ateliers Civiliti, mais celui-ci a été résilié à la suite de l’interruption du projet.

L’échéancier de la place n’est pas encore connu. Sa complétion était prévue après 2019 par l’administration Coderre, qui voulait éviter un autre chantier durant la réfection de la Plaza, se tenant la même année.

Question de stationnement
Ce sont au total 23 espaces de stationnement qui seront retirés dans ce projet.

Cependant, le maire souligne que seulement une douzaine d’entre eux étaient disponibles aux citoyens, puisque les 11 autres étaient réservés aux commerçants du coin.

«Notons aussi que plusieurs stationnements avec parcomètres seront bientôt ajoutés sur les rues transversales et parallèles du secteur. De plus, le stationnement de certaines rues est sous-utilisé, par exemple sur Saint-André, qui présente un taux d’occupation de
50 %», insiste M. Croteau.

L’administration du maire Coderre avait précédemment demandé aux élus de
Rosemont – La Petite-Patrie «d’obtenir un avis favorable de la part de la Société de développement commercial (SDC) de la Plaza St-Hubert concernant la réaffectation de l’espace de stationnement.»

M. Croteau souligne qu’il n’y aura pas de suivi sur cette demande. «Nous ne nous poserons pas d’exigence supplémentaire», a-t-il affirmé.

Au moment d’écrire ces lignes, la SDC de la Plaza St-Hubert n’avait pas retourné l’appel de TC Media.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!