Gracieuseté. Plus d'une vingtaine d'artistes provenant de partout en Amérique feront partie de l'exposition.

Une exposition célébrant l’art autochtone au féminin aura lieu le 4 mai prochain dans le quartier, promettant de faire découvrir plus d’une vingtaine de créatrices du continent américain.

C’est dans le cadre de la quatrième édition de La Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) que la galerie Art Mûr présentera níchiwamiskwém | nimidet | my sister | ma sœur.

«Le thème de la sœur exprime un concept fort dans diverses cultures autochtones. C’est une relation qui va au-delà des liens de sang. Une «sœur», c’est une femme avec qui on entretient un lien plus fort qu’une simple amitié», explique Rhéal Olivier Lanthier, président de la BACA.

C’est pourquoi cette édition de la biennale présentera exclusivement des artistes féminines à la galerie située sur la rue Saint-Hubert, mais aussi au Musée McCord, à La Guilde sur la rue Sherbrooke, à la galerie d’art Stewart Hall de Pointe-Claire, au Musée des beaux-arts de Sherbrooke et à la Art Gallery of Mississauga, en Ontario.

Dans le cadre de ma sœur, les créatrices «raconteront des histoires de leur enfance, confieront des souvenirs, et mettront en lumière des relations et des événements déterminants dans l’identité des femmes autochtones.»

L’exposition qui se tiendra jusqu’au 16 juin 2018 à Art Mûr se déclinera au travers de plusieurs types de médiums, incluant la sculpture, les installations audio et visuelles, la gravure et les arts textiles, pour ne nommer que ceux-là.

Fondée en 1996 et située à l’emplacement actuel depuis 2002, Art Mûr est une des plus grandes galeries d’art contemporain commerciales au pays, regroupant sept salles d’exposition, sur 1300 mètres carrés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!