Emmanuel Delacour/TC Media La Place des enfants s'est relocalisée au 171, rue Saint-Zotique Est.

Après avoir été obligé de déménager rapidement l’an dernier, un organisme offrant plusieurs activités aux jeunes en difficulté de La Petite-Patrie doit surmonter de nouvelles embûches.

En août dernier, La Place des enfants s’est vue forcée de quitter les locaux qu’elle occupait depuis cinq années dans le sous-sol de l’ancien presbytère de Saint-Jean-de-la-Croix. L’organisme la Maisonnette des parents, qui gère l’édifice, voulait alors rénover les lieux pour ensuite les reprendre afin de répondre à ses besoins.

«Heureusement, nous avons pu trouver un bail juste au moment où il nous fallait déménager», se réjouit Audrey Gariépy, directrice générale de La Place des Enfants.

Toutefois, malgré cette épreuve passée, les défis que devra vaincre l’organisme demeurent importants, puisque son loyer a triplé lors de la signature de ce nouveau bail au 171, rue Saint-Zotique Est.

En effet, tandis qu’ils payaient 7000 $ par année pour un espace d’un peu moins de 300 mètres carrés, les responsables de La Place des enfants devront désormais débourser près de 20 000$ par année pour leurs locaux maintenant situés dans un cinq et demi.

En plus du puzzle du financement, l’organisme devra résoudre le problème que pose ce plus petit espace. Déjà, le nombre d’enfants inscrit aux activités quotidiennes a dû être réduit de 40 à 35 en 2018.

«Nous avons mis sur pieds un comité de travail pour trouver les fonds qui permettront de payer le loyer, souligne la directrice générale. Pour ce qui est des activités, nous avons trouvé un espace dans le gymnase de l’école Saint-Jean-de-la-Croix, que nous pouvons utiliser trois fois par semaine.»

Il faudra tout de même trouver d’autres lieux d’ici cet été dans lesquels les enfants inscrits au programme de camp de jour du regroupement pourront s’adonner aux sports, lorsque la météo fera des siennes.

Mme Gariépy ne se le cache pas: la situation est difficile pour les groupes communautaires dans La Petite-Patrie lorsque vient le temps de s’approprier des locaux. La hausse des loyers et la paupérisation du nombre d’espaces à vocation scolaire ou religieuse rendent la vie compliquée à plusieurs.

«C’est certain que dans les prochaines années plusieurs organismes auront à déménager et nous ne leur souhaitons vraiment pas de vivre la même expérience que nous avons connue», affirme-t-elle.

La Place des enfants intervient auprès des jeunes du quartier âgés de cinq à douze ans qui vivent des difficultés au niveau de leur comportement et de leur capacité de socialiser. Ceux-ci sont plus souvent à risque de tomber dans la délinquance à l’adolescence.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!