Gracieuseté Une soirée spéciale pour souligner les 30 ans de l’organisme a eu lieu le 27 avril. L’événement a pris la forme d’une soirée casino et d’un vin et fromages.

La Fondation Héros de tous les jours, qui vient en aide aux élèves handicapés des écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau, célèbre cette année ses 30 ans d’existence. Jusqu’à maintenant, 1,1 M$ ont été investis pour adapter les deux écoles de Villeray.

Depuis plus de 30 ans, la Fondation appuie ces écoles spécialisées afin de procurer aux élèves le coup de pouce manquant pour permettre l’achat de matériel adapté ou le soutien monétaire requis pour la réalisation de projets spéciaux.

«Je ne pense pas surprendre personne quand je dis que les budgets sont de plus en plus restreints dans les écoles, affirme d’emblée Marie-Claude Senécal, présidente de la Fondation Héros de tous les jours. C’est pour cela qu’on existe, c’est pour permettre l’achat d’appareils adaptés pour que les élèves puissent se développer le plus possible, à travers leurs handicaps.»

Achat de matériels pour les élèves aux prises avec des déficiences physiques, adaptation des cours d’école et création d’une bibliothèque numérique, les dons amassés par la fondation au fil du temps ont permis la réalisation de beaucoup de projets.

«C’est vraiment une grande fierté de voir qu’on réussit à offrir du matériel de qualité à nos élèves, continue Mme Senécal, qui réside dans le secteur Rivière-des-Prairies. La fondation fait vraiment une différence, on remarque de grands progrès.»

D’ailleurs, le 27 avril s’est tenu une soirée spéciale pour souligner les 30 ans de l’organisme.

L’événement a pris la forme d’une soirée casino et d’un vin et fromages.

«On peut parler d’un grand succès, laisse savoir la présidente de la Fondation. Plus de 300 personnes étaient présentes et une centaine de cadeaux ont été remis.»

Marie-Claude Senécal et sa fille, Joanie.

Soins variés
Les écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau sont des écoles publiques à vocation suprarégionale, c’est-à-dire qu’elles scolarisent des jeunes âgés de 4 à 21 ans en provenance de 25 commissions scolaires se trouvant autant sur l’île de Montréal que sur les couronnes nord et sud de celle-ci.

Le corps enseignant des deux écoles accompagne des élèves ayant un handicap physique, qui sont souvent liés à des troubles associés divers. En raison de leur condition physique, ces jeunes nécessitent des soins de réadaptation particuliers, lesquels sont dispensés par les professionnels du Centre de Réadaptation Marie Enfant de l’hôpital Ste-Justine.

«Grâce au partenariat avec le Centre de Réadaptation, les élèves peuvent avoir accès, dans leur milieu d’apprentissage, à des spécialistes de différents horizons, tels que des physiothérapeutes, ergothérapeutes et des inhalothérapeutes», explique la présidente de l‘organisme.

Personnellement touchée
Impliquée au sein de la Fondation depuis 11 ans, Mme Senécal s’est sentie personnellement interpellée par la mission de Héros de tous les jours, puisque l’une des enfants fréquente actuellement l’école Joseph-Charbonneau.

Sa fille, Joanie Prévost, souffre de déficiences tant au niveau physique qu’intellectuel, causées par une hémorragie cérébrale à la naissance.

«Au fil des ans, Joanie a fait d’énormes progrès, mentionne Mme Senécal. Celle qui ne devait pas être consciente de notre existence se développe beaucoup plus que prévu, notamment grâce au matériel auquel elle a accès à l’école.»

Depuis le début de sa scolarisation, sa fille de 17 ans a appris, entre autres, à communiquer à l’aide de pictogrammes et à se déplacer sur de courtes distances à l’aide d’une marchette.

«Elle a aussi eu accès à une sorte de tapis vibrant, grâce à laquelle elle a compris que ses mains et son cerveau sont connectés, explique l’enseignante de profession. Elle a appris à manger seule avec l’aide de cet outil.

«C’est du concret, c’est un exemple parmi tant d’autres de comment la Fondation peut changer nos vies considérablement», conclut la dame.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!