Emmanuel Delacour Les voisins du 6560, avenue de L'Esplanade en ont assez du bruit des fêtes accueillies tard le soir chez Table 1.

Des citoyens du Mile-Ex en ont assez des fêtes en soirée hébergées par une entreprise à proximité, qui opère sans certificat d’occupation à cet effet.

«Cela a commencé il y a trois ans. Après avoir complété des rénovations dans le bâtiment à côté, on s’est aperçu que l’entreprise accueillait des «partys» qui avaient lieu les soirs, et ce même les fins de semaine», raconte Renaud-Marc Pilote, résident du secteur.

Table 1, est la compagnie responsable de la tenue de ces événements qui dérangent M. Pilote et ses voisins. «Ma cour donne directement sur l’immeuble dans lequel ils se trouvent. Il y a eu des fois où j’avais des invités sur mon patio et on a dû se résigner à retourner à l’intérieur tellement le bruit était fort, on ne s’entendait plus parler», souligne celui-ci.

Après plusieurs plaintes au 911 et auprès de l’Arrondissement, la situation s’était récemment résorbée, jusqu’au mois dernier. «Les activités ont repris, il y a eu deux autres événements depuis», affirme le résident.

Située au 6560, avenue de l’Esplanade, la salle de réception ne possède pas le certificat d’occupation nécessaire pour y tenir ce genre d’activité, selon les informations transmises par l’Arrondissement.

«Le certificat d’occupation que nous avons émis […] autorise les usages suivants : École d’enseignement, Studio de production et d’enregistrement et Bureau, indique Marie-Claude Perreault, chargée de communications pour Rosemont – La Petite-Patrie. Si le Règlement de zonage le permet, l’usage salle de réunion ou salle de réception peut être autorisé par le biais d’un certificat d’occupation.»

Or le zonage ne permet pas ce genre d’exploitation dans le secteur où se trouve la salle de réception.

De plus, l’Arrondissement n’aurait pas reçu de plaintes spécifiques concernant l’entreprise, ajoute Mme Perreault. «Nous n’avons donc pas d’information nous laissant croire que l’établissement exploite un autre usage que celui autorisé.»

Pourtant,  une visite sur la page Facebook de Table 1 porte à croire que ses locaux servent principalement à la tenue d’événements privés. C’est ce qu’indique la description de l’entreprise, ainsi que de nombreuses photos publiées sur les réseaux sociaux.

Pour sa part, M. Pilote ne s’oppose pas à la tenue d’événements dans le bâtiment voisin, tant que les nuisances sonores seront limitées en dehors des soirs et fins de semaine. «Ce qu’ils font la semaine, moi ça ne me dérange pas, je m’en fous. »

Contactés à ce sujet, les élus de l’Arrondissement n’ont pas voulu répondre aux questions du Journal de Rosemont – La Petite-Patrie. Le propriétaire de Table 1 n’a pas retourné nos appels.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!