Gracieuseté Les esquisses du projet de logements sociaux font voir les deux tours au-dessus de la station Rosemont.

Plusieurs fois reporté, le projet de logements sociaux pour personnes âgées au-dessus de la station Rosemont avance rondement, un appel d’offres lancé il y a quelques jours laissant entrevoir d’importants travaux dans le secteur.

Au total, ce sont 193 unités pour aînés à revenus faibles ou modestes qui seront construites dans l’édifice de l’Îlot Rosemont, constitué de deux tours mesurant chacune huit et dix étages.

Avec une date d’achèvement précédemment prévue en 2021, le projet dont le coût est estimé à 70 M$ par l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) entraînera un imposant chantier dans le quartier.

Selon la Société de transport de Montréal (STM), la station Rosemont demeurera accessible par l’entrée nord de son édicule situé au coin de la rue Saint-Denis et du boulevard Rosemont durant les travaux. De plus, les ascenseurs resteront eux aussi toujours en fonction lors de cette période.

«Nous devrons toutefois relocaliser le terminus de bus dans les rues avoisinantes, avec l’approbation de l’arrondissement», affirme Amélie Régis, chargée de communication pour la STM.

La Société de transport devra par ailleurs s’harmoniser avec l’OMHM entre les printemps de 2020 et de 2021, puisqu’elle prévoit un chantier pour assurer l’étanchéité de la station de la ligne orange.

«Nous devrons creuser sous la rue St-Vallier pour refaire la membrane d’étanchéité de la station. Le chantier de l’OMHM et le nôtre seront distincts, mais coordonnés», poursuit Mme Régis.

Un projet de longue haleine
Il n’est pas aisé d’ériger un tel édifice sur une station de métro et le fil des événements pour l’avancement de l’Îlot Rosemont l’ont bien démontré. En plus de répondre à plusieurs exigences techniques de la part de la STM, les délais administratifs ont repoussé à de nombreuses reprises le début de la construction.

L’idée a été présentée pour la première fois par la Ville de Montréal et l’OMHM en 2013, avec un lancement des travaux alors projeté en 2015.

Toutefois, le dossier complexe et délicat s’étire, et l’achat du terrain mis en réserve par l’administration municipale se fait attendre. C’est en juin 2018 que le comité exécutif de la Ville de Montréal approuve finalement la vente du terrain à l’Office pour un coût de 1,1 M$.

L’appel d’offres étant désormais lancé, l’OMHM ne veut pas s’avancer sur l’échéancier, mais ses dernières projections établissaient l’ouverture des logements sociaux en 2021.

De plus, l’OMHM prévoit réunir ses 300 employés présentement situés au 255, boulevard Crémazie Est, au 5800, rue Saint-Denis et aussi au 415 boulevard Saint-Antoine Ouest dans de nouveaux espaces à bureaux, aussi planifiés dans le bâtiment.

Près de 40 000 clients de l’Office transiteront dans cet édifice par année, selon l’organisme.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!