Emmanuel Delacour Micheline Hémond est coauteure d'une pétition pour modifier les feux sur Christophe-Colomb

Près de 600 citoyens ont signé une pétition réclamant une modification des feux de circulation à proximité de l’école Saint-Arsène, dans La Petite-Patrie, car les déplacements y seraient dangereux pour les enfants, selon les auteures du document.

Deux résidentes, une mère et une grand-mère de petits fréquentant l’établissement primaire, souhaitent que la signalisation sur l’avenue Christophe-Colomb, au coin des rues Jean-Talon Est et Bélanger soit revue, afin de créer des feux piétons prioritaires.

«Les automobilistes qui veulent effectuer un virage à gauche vers Christophe-Colomb doivent attendre que les piétons aient fini de traverser. Toutefois, pour ne pas manquer leur lumière, plusieurs voitures nous «poussent» un peu dans le dos. Ça m’est arrivé plusieurs fois de me faire frôler par des véhicules. Pour les nombreux enfants qui vont à l’école, c’est très dangereux», affirme Micheline Hémond, coauteure de la pétition.

Avec sa collègue France Gosselin, elle demande que les feux piétons soient synchronisés pour être en fonction sur les quatre intersections simultanément et qu’au même moment les véhicules attendent au feu rouge.

«On pourrait aussi permettre aux automobilistes une période pour le virage à gauche sur Christophe-Colomb, interdit aux piétons, afin de répondre aux besoins des conducteurs», propose Mme Hémond.

La pétition, qui au moment d’écrire ces lignes avait accumulé 400 signatures sur internet et près de 200 sur papier, a été présentée lundi soir au conseil d’arrondissement. Le conseiller de ville François Limoges en a profité pour répondre aux demandes citoyennes.

«On partage vos revendications concernant la sécurisation de Christophe-Colomb et on travaille pour y arriver. Les intersections ont en effet mal été pensées et sont dangereuses. Il faudra avoir une réflexion sur les interventions que nous pourrons faire. Ça pourrait être plusieurs choses, on pourrait même penser à interdire complètement le virage à gauche, il faut y penser», a indiqué M. Limoges.

Selon France Gosselin, il s’agit d’un pas dans la bonne direction. «L’arrondissement semble ouvert à nos propositions. Reste à savoir dans combien de temps elles pourraient être appliquées. Ç’a pris du temps pour faire instaurer le 30 km/h devant l’école Saint-Arsène», souligne-t-elle.

En effet, en août 2018 de nouvelles limites de vitesse ont été mises en vigueur sur certaines artères de Rosemont – La Petite-Patrie, en partie grâce aux efforts des résidentes.

Des panneaux de vitesse lumineux indiquent maintenant un maximum de 30 km/h près des parcs et écoles sur les artères achalandées, incluant l’école Saint-Arsène.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!