Vanessa Hébert/Quartier V Pierre Godbout s’implique dans le quartier depuis près d’une dizaine d’années.

Durant le temps des Fêtes, la générosité de tous, autant les bénévoles que les organismes, est mise à profit. Quartier familial avec un côté communautaire très fort, Villeray jouit d’une entraide qui se fait sentir de manière très forte, et ce, à longueur d’année. Portrait du bénévolat dans le quartier.

Pierre Godbout s’implique bénévolement dans son quartier depuis près de dix ans. Il s’agissait d’un but pour lui, quelque chose qu’il voulait vraiment faire après avoir pris sa retraite comme facteur après 35 ans.

« Je trouve ça important de redonner ce qu’on a reçu, au-delà de l’argent : donner de notre temps, être sur le terrain et avoir ce contact avec les gens », souligne-t-il. Après la Popote Roulante, M. Godbout s’implique depuis près de trois ans au Centre des aînés de Villeray ainsi qu’au Magasin-Partage depuis six ans. Pour lui, faire du bénévolat n’a pas de prix.

Je dirais plutôt que ça me fait vivre un sentiment de bien-être : plus j’en fais, mieux je me sens. Ça rend heureux autant les bénévoles que les bénéficiaires. Prendre le temps de parler avec eux, c’est une véritable richesse. Pierre Godbout, résident de Villeray.

À son rythme
Selon M. Godbout, le plus important est de trouver la voie dans laquelle on est à l’aise, afin de ne pas se lasser. « Par exemple, certains sont bons en travail de bureau, d’autres en travail plus physique. Certains ont plus de facilité avec les aînés, d’autres avec les enfants. » Il estime aussi qu’il ne faut pas se gêner de dire non, pour ne pas se surcharger et décider de lâcher.

Yvan Lemieux, directeur du Vers Vous, un organisme du quartier dont la mission est d’améliorer la qualité de vie des aînés, abonde dans le même sens. « Les bénévoles offrent de leur temps, il faut accepter leurs besoins, les valoriser et s’assurer que le tout se fait dans un environnement positif. C’est bénéfique pour tout le monde », mentionne-t-il.

Bien conscient qu’il est plus facile de donner de son temps à la retraite, Pierre Godbout espère tout de même donner le goût à plus de gens de faire eux aussi du bénévolat, ou de l’essayer, au moins.

« Si la période des Fêtes est celle où les gens donnent plus de leur temps, c’est tant mieux. C’est au moins une façon d’essayer. Après ça, ils peuvent continuer seulement une heure par semaine, c’est déjà ça! »

Le Magasin-Partage
Organisé grâce à une collaboration entre plusieurs organismes et institutions du quartier, le Magasin-Partage reçoit un énorme coup de pouce de la part de bénévoles qui se mobilisent durant le temps des Fêtes.

Permettant aux participants de se procurer, à faible coût, des aliments de qualité afin qu’ils puissent se préparer un repas du temps des Fêtes, le Magasin-Partage permet également d’ouvrir son esprit et de briser des tabous, selon M. Godbout.

Magasin-Partage

5300: Nombre de familles à travers Montréal qui ont été aidées en 2017

532: Nombre de familles dans Villeray qui ont pu bénéficier du Magasin-Partage l’année dernière

200: Le nombre approximatif de bénévoles qui ont offert de leur temps dans Villeray

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!