Les postes de quartier (PDQ) 30 et 31, desservant respectivement Saint-Michel et Villeray, ont reçu le 4 décembre les prix d’excellence Intersection pour les projets de lutte contre l’intimidation qu’ils ont mené dans leurs secteurs.

Ils étaient 15, entre policiers et acteurs de la vie communautaire, à recevoir le prix lors du déjeuner du directeur, organisé au bistro L’Enchanteur à Villeray. Marc Parent, directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), a mis en évidence à cette occasion l’importance des projets qu’il voudrait voir instituer comme standard en matière de relations entre policiers et les communautés dans lesquelles ils exercent.

L’intimidation en milieu scolaire

Sous le titre «Intimidateur en encadrement», au PDQ 31, à Villeray, on s’est attaqué à l’intimidation en milieu scolaire. Le projet, comme l’explique Christine Cayouette, agent sociocommunautaire au SPVM, «a permis aux jeunes qui intimident de comprendre ce qu’ils commettaient et de reconnaître les faits, sans encourir des plainte pour acte illégal».

Le projet a associé l’école (la polyvalente Lucien-Pagé), les victimes, les témoins, les suspects, les parents, les professeurs, les psycho-éducateurs, le milieu scolaire et les corps policiers. Quant au succès du projet, sur 20 cas enregistrés l’année dernière, 16 n’ont connu aucune récidive, précise Christine Cayouette.

Les vieux contre les jeunes

Le projet du PDQ 30, intitulé «Du délabrement urbain et social à l’opportunité collective», a permis de briser le cercle d’une confrontation qui a connu son apogée à l’été 2010. Dans un contexte tendu, les vieux résidants du quartier se sentaient intimidés par les jeunes réunis au bas des immeubles. Les aînés appelaient la police qui intervenait pour disperser les jeunes qui, à leur tour, entraient dans une confortation avec la police et ainsi de suite. Les animateurs communautaires et la police ont pu par le dialogue transformer ce face-à-face en débat.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!