À la suite de l’annonce de la Ville de Montréal officialisant le choix du Complexe environnemental de Saint-Michel pour l’implantation d’une usine de compostage, l’arrondissement réagit.

Le maire Anie Samson, les conseillers de Saint-Michel et François-Perreault, Frantz Benjamin et Frank Venneri, ainsi que la conseillère de Parc-Extension, Mary Deros, sont très déçus que la décision pour l’implantation de ces usines soit prise au nom de l’équité territoriale et non au nom du bien-être des citoyens.

«Rappelons que Saint-Michel est l’hôte du plus grand centre de tri des matières recyclables de la métropole, le plus important site de dépôt des neiges usées et du centre régional de remorquage et d’entreposage d’automobiles. De plus, le quartier a été l’ancien dépotoir de déchets de la Ville durant de nombreuses années. C’est au nom de l’équité sociale que les Michelois se battent», a souligné mme Samson.

«Il est désolant de constater que l’administration ait décidé d’aller de l’avant avec ce projet malgré la forte opposition des citoyens de Saint-Michel. Dans un contexte où l’on déplore le cynisme des électeurs, cette décision ne peut qu’accentuer le problème», a pour sa part précisé M. Benjamin.

Les élus comptent appuyer toutes les initiatives des citoyens dans ce dossier.

À la dernière séance du conseil d’arrondissement, le 5 février, un résident de Saint-Michel a fait part de son mécontentement face à la possible venue d’une usine de compostage. Il s’inquiétait notamment de la perte de valeur de sa maison.

 

Source : Arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!