Dans l’édition du 14 février du Progrès Villeray-Parc-Extension le député libéral provincial de Laurier-Dorion, Gerry Sklavounos faisait allusion à un éventuel déménagement de l’Académie de Roberval. Ses propos ont provoqué l’inquiétude des parents de l’école secondaire.

Dans une entrevue, le député expliquait que les projets d’agrandissement de l’hôpital Jean-Talon comprenaient un stationnement en arrière, voué à prendre la place de l’Académie de Roberval.

Les parents d’élèves et co-présidentes du conseil d’établissement, Jani Brunnet et Carole Henry, ont réagi à ces propos au conseil des commissaires de la commission scolaire de Montréal (CSDM) qui se tenait le 25 avril.

Le commissaire scolaire de Villeray et La Petite-Patrie, Kenneth Georges s’est voulu rassurant.

«Il n’est pas question de fermer l’Académie de Roberval», a-t-il répété, ajoutant qu’il est difficile d’être en «désaccord avec le noble objectif de l’hôpital.»

«Jamais personne de la CSDM n’a envisagé de fermer l’académie. Nous réfléchissons à comment offrir un meilleur service, mais ailleurs», a-t-il souligné.

La CSDM cherche actuellement une nouvelle bâtisse pour accueillir les élèves dans laquelle ils pourraient bénéficier de services bonifiés. M. Georges fait notamment référence à la présence d’un auditorium ou encore de gymnases destinés aux élèves du secondaire. Selon ce dernier, les bâtiments envisagés, à savoir l’ancien hôpital chinois, l’école Saint-Grégoire-le-Grand et l’église Notre-Dame-du-Rosaire se sont avérés inadaptés.

La future bâtisse sera-t-elle située dans le quartier ?

«Il n’y a pas de place dans Villeray, répond M. Georges. Idéalement ce serait situé proche d’un métro.»

«Tant et si longtemps qu’aucune solution ne présente une plus-value, il n’y aura pas de solution», a conclu Mme De Courcy.

Au moment de mettre sous presse, M. Sklavounos n’était pas disponible pour répondre à nos questions.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!