L’arrondissement a renouvelé son contrat avec la fourrière le Berger Blanc, et ce pour une durée de 24 mois. Selon le maire, les élus n’avaient pas le choix.

À la suite d’un appel d’offres lancé par l’arrondissement pour un contrat de service de fourrière pour animaux sur le territoire, seule la très médiatisée fourrière Le Berger Blanc a répondu. L’arrondissement a donc de nouveau signé pour 24 mois.

«On ne le fait pas par gaieté de cœur, se défend Anie Samson. C’est ça ou on ne fait rien. On est pris avec, c’est un gros problème! En ouvrant l’appel d’offres public, on a pensé que d’autres personnes allaient peut-être proposer leurs services.»

Mme Samson espère toujours que la Ville propose un service de fourrière municipale rapidement. Elle s’engage aussi à aller visiter le site régulièrement et rappelle que des systèmes de sécurité, tels que des caméras, ont été installés sur place depuis la médiatisation de la fourrière.

Raison pour laquelle le contrat a d’ailleurs augmenté passant à 131 000$ par année.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!