Montréal, le mercredi 8 août, 2012 – À la suite d’un communiqué publié sur le site du Progrès Villeray-Parc-Extension le 20 juillet dernier, le candidat libéral et député sortant de Laurier-Dorion, monsieur Gerry Sklavounos, a réagi aux propos inexacts de la candidate de la CAQ dans Laurier-Dorion sur l’accès aux services de santé de première ligne.

«Je trouve malheureux que la candidate se serve de chiffres datant de 2006 pour alarmer nos citoyens», a déclaré le candidat libéral et Président sortant de la Commission de la santé et des services sociaux.

Le gouvernement libéral a travaillé afin d’offrir une meilleure accessibilité à un médecin de famille à nos citoyens, notamment par le biais du déploiement de plus de 240 groupes de médecine familiale (GMF) et de 50 cliniques-réseaux et par la mise en place de guichets d’accès unique pour faciliter la recherche d’un médecin de famille et la priorisation des patients vulnérables, comme ceux atteints de maladies chroniques. Le Québec est aussi la province canadienne qui a comptabilisé la plus forte augmentation du nombre de nouvelles admissions en formation doctorale.

Au niveau local, le CSSS Cœur-de-l’Île, qui couvre Villeray, contribue à faciliter l’accès à des services médicaux de première ligne en créant des ententes avec les cliniques médicales du territoire. Ainsi, au cours des deux dernières années, 70 omnipraticiens se sont inscrits au Guichet d’accès à un médecin de famille et 1 722 citoyens ont été pris en charge par un médecin de famille grâce au Guichet.

Depuis juin 2012, sur le territoire du CSSS Cœur-de-l’Île, on dénombre trois cliniques-réseaux ainsi qu’un groupe de médecine de famille. Ces cliniques offrent des services médicaux sans rendez-vous aux heures défavorables en plus d’accepter une nouvelle clientèle.

« L’accès aux services de santé a toujours été parmi mes priorités. Heureusement, la problématique de la disponibilité des effectifs médicaux est en train de se résorber, si bien que chaque québécois qui le souhaite devrait pouvoir compter sur un médecin de famille d’ici 2016! », a ajouté monsieur Sklavounos.

« Il est très difficile de croire François Legault lorsqu’il parle de santé. Il ne faudrait pas oublier qu’il a fait partie d’un gouvernement du Parti Québécois qui a mis à la retraite 1500 médecins et 4000 infirmières, en plus de fermer 7 hôpitaux », a conclu monsieur Sklavounos.

(Source : Parti libéral du Québec)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!