Après Stéphano Faïta, c’est au tour de l’animateur radio Patrick Masbourian d’assumer la fonction de porte-parole du souper-bénéfice du Centre Lajeunesse.

«Patrick Masbourian a eu le malheur d’inscrire son enfant au camp de jour, comme c’est une personne concernée par le quartier nous l’avons invité à animer le souper-bénéfice», présente la directrice générale du Centre de loisirs, Marcelle Bastien. Pour cette dernière, la présence d’une notoriété attire plus de monde. «Grâce à sa popularité et son sens de l’animation, il va donner un ton», exprime celle qui espère que la présence de l’un des animateurs vedettes de Radio-Canada suscitera la générosité du public.

«Je crois beaucoup à l’implication communautaire, il faut redonner du sens au lien de proximité. Un centre comme celui-ci c’est un lieu qui a une importance capitale comme lieu de rassemblement», souligne l’intéressé.

Tapas et Paëlla

C’est le thème de l’Espagne qui a été retenu cette année. «On avait envie de manger des tapas et de la paëlla», lance à la blague Mme Bastien. Du flamenco animera donc la soirée et les habituels ballons contenants des bons à gagner seront de retour. C’est l’ancienne chef du restaurant L’Enchanteur, Cécile Salomé qui sera aux fourneaux.

Les fonds récoltés serviront à financer les activités destinées aux jeunes et aux adultes. «Pour recruter des gens on a besoin d’une «succès story». On voudrait que les gens soient fiers de travailler ici», insiste Mme Bastien.

 

Un gars du quartier

«J’ai l’impression de résider dans le quartier depuis toujours», annonce d’entrée de jeu Patrick Masbourian.

L’animateur de Radio-Canada a en effet grandi dans la Petite-Italie, sur la rue Mozart. Puis après avoir résidé sur Le Plateau durant quelques années, c’est «naturellement» qu’il est revenu dans Villeray. «Je crois à l’environnement naturel. Je retrouve beaucoup de ce que je suis dans le quartier, le côté multiculturel», dit celui qui est né aux Etats-Unis de parents  français d’origine arménienne. Il se dit attaché aux scouts de Notre-Dame Du Rosaire pour qui il aimerait éventuellement prêter son image. M. Masbourian apprécie aussi la présence «intergénérationnelle» dans le quartier. Parmi les problématiques inhérentes au quartier, il cite la question de la sécurité autour de la circulation urbaine notamment autour de la rue Christophe-Colomb ou encore le bon développement des fêtes de quartier et la nécessité de «recréer des lieux de rassemblement».

«Il y a une quantité de parcs en bon état qui pourraient être davantage utilisés, comme le parc Jarry», croit-il.

 

La 5e édition du souper-bénéfice du Centre Lajeunesse se tiendra le 18 octobre, de 18h à 21h30 au 7378 Lajeunesse. Les billets sont en vente au prix de 60$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!