Des arbustes et autres sapins ornementent la cour de l’école Hélène Boullé. (Photo : Alarie photos)
Une pergola, quelques bancs, et une trentaine d’arbres et arbustes agrémentent désormais la cour de l’école Hélène-Boullé. Dans quelques mois, des plantes grimpantes parcourront la clôture donnant sur l’avenue Casgrain.

Il aura fallu cinq ans de consultations et de concertations avec l’équipe pédagogique avant que le projet initié par le comité d’embellissement de la cour d’école soit inauguré.

En plus de penser l’aménagement de la cour principale, le comité a rendu utilisable la courette qui donne sur l’avenue De Gaspé. Inaccessible auparavant, on y trouve une table de pic-nic et un composteur permettant de récupérer les déchets organiques de l’établissement. Des roches embellissent le site.

La transformation des lieux a aussi été pensée en fonction des résidents. Des supports à vélo ont été installés devant l’école et deux bancs accueillent les parents d’élèves ou les aînés désireux de faire une halte. «On veut que l’extérieur de l’école soit un milieu de vie accessible et agréable», souligne Julie Belpaire, présidente du comité d’embellisement de la cour d’école.

Sensibiliser les enfants à l’environnement

En plus de contrer les îlots de chaleur, l’objectif était de sensibiliser les enfants à leur environnement. Ce sont eux qui ont planté les arbres, accompagnés d’animatrices de l’organisme Sentier urbain.

«En ville, on a l’impression qu’il n’y a pas d’impact que l’on peut faire n’importe quoi. Avec ce projet, les enfants peuvent se dire « C’est mon école, c’est mon arbre, je peux faire une différence à mon échelle »», croit Mme Belpaire.

Le comité d’embellissement de la cour s’est adapté à différentes contraintes telles que les normes de l’école. «Il faut que les enfants puissent continuer à courir. La capacité de la cour est de 250 élèves. Ils sont 345 à fréquenter l’école! Et puis, c’est très difficile de planter des arbres dans le béton, c’est pour çà que nous avons installé une pergola. On n’est pas des experts, on des parents», complète la présidente du comité.

Le financement a également été difficile à acquérir. C’est finalement une enveloppe de 104 000$ qui a été utilisée.

Dans le futur, le comité aimerait créer une ruelle verte fermée sur l’avenue Casgrain. Les résidents voisins semblent cependant réticents.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!