Isabelle Bergeron/TC Media L'agrile du frêne a déjà infecté trois arbres dans l'arrondissement.

Encerclé de toute part, l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension n’a pas réussi à échapper à l’agrile du frêne. L’insecte a fait ses premières victimes sur le territoire, plus précisément dans les districts de François-Perrault et Saint-Michel et menacerait plus de 4600 frênes sur rue.

«C’était inévitable que ça arrive, déplore le conseiller de François-Perrault, Sylvain Ouellet. Tous nos voisins étaient infestés par l’agrile. C’était d’ailleurs étonnant qu’on ne l’ait pas détecté avant.»

En effet, trois foyers d’infestation ont été trouvés dans l’arrondissement, soit un à l’angle de la rue Villeray et de la 18e Avenue, un second au coin de la rue Everett et de l’avenue Des Érables et un dernier à la jonction de la rue D’Iberville et de l’avenue Charland. Seulement pour le district de François-Perrault, ce sont plus de 300 frênes directement menacés par l’agrile.

«Nous ne connaissons pas encore l’étendue des dégâts. Si l’infestation est avancée, il faudrait tous les abattre. Ce serait comme une coupe à blanc», s’alarme M. Ouellet, aussi porte-parole de l’opposition en matière d’environnement.

Le constat pourrait être encore plus inquiétant. Tous les pièges collants, installés sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement sont revenus positifs. C’est-à-dire que l’agrile adulte est présent dans les autres quartiers de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, mais qu’aucun autre foyer d’infestation n’a encore été détecté.

«Il y a des secteurs où tous les arbres d’un côté de la rue sont des frênes. Dans certains cas, on retrouve des frênes des deux côtés. Le secteur le plus critique est entre la rue Saint-Denis et le boulevard Saint-Laurent, car plus de la moitié des arbres sont des frênes», laisse savoir M. Ouellet.

Agrile à Saint-Michel

Les étoiles représentent les trois frênes infectés et le rayon de contamination. Les points mauves représentent les frênes sur rue. L’arrondissement compte 4658 frênes sur rue.

La vaccination
Au cours de l’année 2014, plusieurs opérations de prévention se sont déroulées dans l’arrondissement, notamment l’injection d’un vaccin, le treeazin.

«Nous avons inspecté de nombreux arbres et injecté plus de 500 frênes dans des secteurs ciblés sur l’ensemble du territoire. Nous gardons également l’œil ouvert sur ce qui se passe chez nos voisins», déclare la mairesse d’arrondissement, Anie Samson.

Cependant, il règne un certain flou à propos des endroits où on a utilisé le vaccin. Selon M. Ouellet, seuls les arbres près des frontières de l’arrondissement, et non sur l’ensemble du territoire, ont reçu le treeazin.

«Nous n’avons pas perdu une année, car l’arrondissement n’a pas été inactif, mais nous sommes en mode rattrapage. Les injections se sont limitées à nos frontières. Nous aurions dû le faire dans les rues où nous avions une forte concentration de frênes», affirme le conseiller.

Les actions
L’arrondissement compte mettre en place plusieurs actions afin de contrôler la situation, au cours de l’année. Lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement, l’administration locale a approuvé l’achat d’une essoucheuse, un engin qui permettrait de remplacer à la vitesse grand V, les feuillus abattus.

La mairesse a également demandé à ce qu’une séance d’information soit organisée, afin de faire le point sur la situation. «Juste avant le conseil d’arrondissement du mois de mars, nous ferons une présentation sur ce qui a été fait au cours de la dernière année, dans l’arrondissement, et sur les actions que nous allons prendre en 2015», souligne la mairesse.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!