Isabelle Bergeron/TC Media Marcelle Dubois et Justin Laramée attendent avec impatience les soirs de scotch, qui se dérouleront du 2 au 8 mai, Aux Écuries (7285, rue Chabot), dans le cadre du Jamais lu.

Une quarantaine d’artistes parleront d’identité, de féminité, de parole, de territoire et d’appartenance, dans le cadre du 14e festival Jamais lu, qui se déroulera au théâtre Aux Écuries, du 1e au 9 mai.

«Cette année, la ligne éditoriale est « s’appartenir », car nous appartenons tous au même univers. Les auteurs ont composé des œuvres tournant autour de ce thème», explique Marcelle Dubois, codirectrice artistique de ce festival de littérature théâtrale.

Les organisateurs ont reçu 240 textes cette saison et en ont sélectionné neuf. «L’événement prend de plus en plus d’ampleur. Il y a trois ans, nous n’en recevions qu’une soixantaine», indique Justin Laramée, codirecteur artistique du Jamais lu.

Parmi les œuvres présentées, il y a le spectacle d’ouverture S’appartenir (e), qui traite de la féminité vue par les femmes. En comparaison, l’œuvre qui clôtura le festival abordera le même sujet, mais cette-fois ci d’un point de vue masculin.

«Je voulais faire quelque chose de dangereux. Si on ne prenait pas de risque, ce serait la mort du Jamais lu. Alors, j’ai décidé de réunir six gars qui parleraient de féminité. Ça va être quelque chose», annonce M. Laramée.

Soir de scotch
Comme nouveauté cette année, les soirées de scotch donneront carte blanche à sept artistes. «Des auteurs de notre programmation ont choisi un artiste de leur choix qui navigue dans le même univers. Dans une atmosphère décontractée, ça permet de prolonger le plaisir après les représentations», explique Mme Dubois.

Le Jamais lu dans une école
Le projet éducatif est de retour à l’école Saint-Grégoire-le-Grand. «Les enseignants nous ont approché pour prendre part au Jamais lu. Nous avons eu tellement de demandes que nous ne savions plus quoi en faire», souligne Mme Dubois.

Depuis quatre mois, sous la supervision de l’auteur Martin Bellemare, une vingtaine d’élèves de sixième année rédigent Traversées/passages qui sera lu par des comédiens professionnels.

«C’est adorable. Nous avons accès à l’imaginaire de la nouvelle génération de Villeray», ajoute la codirectrice.

La programmation complète et la billetterie est accessible au http://www.jamaislu.com.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!