Isabelle Bergeron/TC Media Le sergent Daniel Dubuc patrouille dans les rues de Parc-Extension.

Étant l’un des quartiers les plus défavorisés du Canada, Parc-Extension a la réputation d’être un territoire difficile. Pourtant, selon le bilan 2014 du Service de police de la Ville de Montréal, c’est le secteur où l’on dénombre le moins de crime au sein des 19 arrondissements montréalais.

La criminalité a d’ailleurs diminué au cours de la dernière année. Un total de 1381 crimes ont été rapportés à la police contre 1402, en 2013.

Les baisses touchent principalement les crimes contre la personne, notamment les voies de fait et les agressions sexuelles.

«C’est parce que nous faisons bien notre travail. Nous voulons être proactifs et plus visibles», explique le commandant du poste de quartier (PDQ) 33, Mario Frappier.

Toutefois, on constate une légère hausse des crimes contre la propriété, passant de 638, en 2013, à 700, en 2014. Les plus fortes augmentations se sont produites dans les introductions par effraction et les vols simples.

Les chiffres recueillis sont des données brutes. Ils ne prennent pas en compte la proportion du nombre de crime par habitant par PDQ.

Quartier défavorisé
Parc-Extension est l’un des quartiers les plus défavorisés du Canada. Le revenu des ménages de ce secteur est près de quatre fois plus bas que la moyenne du reste du pays.

Selon des données basées sur le recensement de Statistique Canada, de 2011, le revenu médian au Canada était de 79 600$ et de 69 150$, à Montréal. Cependant, les ménages de Parc-Extension ont un revenu médian de 15 962$, rapporte une étude du centre de santé et de services sociaux de la Montagne.

Certains pourraient ainsi croire que le secteur est plus dangereux qu’ailleurs, mais c’est loin d’être le cas, estime le commandant Frappier.

«Le quartier n’a pas la réputation qu’il mérite. Nous vivons en communauté et acceptons les différences de tous», affirme-t-il.

Selon les policiers de Parc-Extension, le secteur subit davantage d’incivilités, comme des plaintes reliées au bruit ou des véhicules mal stationnés, que de délits majeurs.

«Nous avons également une problématique de stupéfiants et nous avons effectué plusieurs perquisitions dans la dernière année», souligne le commandant.

«C’est un quartier tranquille. Lorsque nous recevons six appels pendant une patrouille de nuit, on considère qu’elle est moyennement active», ajoute le sergent Daniel Dubuc.

Des crimes cachés

Cependant, les policiers estiment que les chiffres du bilan du SPVM ne révèlent pas toute la vérité. «Les statistiques du bilan 2014 nous donnent une idée, mais elles peuvent être faussées. Nous ne vivons pas dans un quartier conventionnel. Les gens n’osent pas toujours nous appeler, car ils ne veulent pas déranger», fait valoir le commandant Frappier.

En effet, étant dans un quartier comprenant plus d’une centaine de nationalités, la population n’a pas la même image ou relation avec les services de police que dans les autres quartiers montréalais. Plusieurs restent avec l’idée que les policiers québécois sont comme ceux de leur pays d’origine.

«Je suis intervenu dans une famille vietnamienne par le passé. L’homme avait battu sa femme qui nous avait appelés. Nous l’avons arrêté et toute la famille s’est mise à pleurer et tentait de nous empêcher de l’emmener, raconte le sergent Dubuc. Dans leur pays, lorsque la police arrête un individu, sa famille ne le verrait plus jamais.»

Afin de briser les barrières et idées préconçues, les agents du PDQ 33 font beaucoup de sensibilisation auprès de la population. D’ailleurs, le commandant a commencé l’activité «le café du commandant». Il va à la rencontre de différents groupes, notamment des femmes sud-asiatiques, pour leur parler et leur expliquer les services policiers.

Criminalité 2013 2014
Homicides 0 0
Autres infractions entraînant la mort 0 0
Tentatives de meurtre 0 1
Voies de fait 197 181
Agressions sexuelles 25 12
Vols qualifiés 31 34
Autres infractions contre la personne 76 82
Crimes d’incendie 3 9
Introductions par effraction 101 155
Vols de véhicules à moteur 75 57
Vols simples 270 300
Possession de biens volés 8 6
Fraudes 69 73
Méfaits 112 100

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!