Audrey Gauthier/TC Media Victor Afonso et Sebastien Muniz ont lancé le projet de la place Villeray, inaugurée le 9 juillet dernier.

Pour la première fois dans l’histoire de Villeray‒Saint-Michel‒Parc-Extension, une petite entreprise privée s’est engagée dans la communauté pour créer un projet citoyen.

La place Villeray, inaugurée le 9 juillet dernier, est une initiative des restaurateurs de Tapeo, Victor Afonso et Sebastien Muniz. Ils voulaient trouver une façon de redonner à la communauté qui les avait accueillis une décennie plus tôt. Après un sondage citoyens, les deux entrepreneurs ont décidé de créer la place Villeray.

«Nous avions beaucoup de demandes pour un lieu de rencontre et du verdissement. Nous ne voulions pas seulement donner un chèque à quelqu’un. Nous voulions nous engager dans le projet», affirme M. Afonso.

C’est alors qu’en 2013, les deux hommes ont créé le Fonds Tapeo de design urbain de Villeray afin d’amasser de l’argent pour pouvoir mettre en place des initiatives, dont une ruelle verte, à l’angle de la rue Drolet et Villeray.

Voulant aussi participer à un projet innovateur et créatif, les deux entrepreneurs se sont lancés dans l’idée de changer la bretelle automobile, à l’angle des rues Lajeunesse et Villeray, en un lieu de détente.

«C’est un projet super cool. Villeray a beaucoup changé au fil des ans et cette place répond aux besoins d’aujourd’hui. Ça nous représente», souligne M. Afonso.

L’asphalte a été peinturé en une mosaïque colorée afin «de faire disparaître le gris du bitume et ajouter de la vie et du dynamisme au secteur», explique Roccio Venega, architecte de la place publique. Des pots de fleurs, table à pique-nique, balancelle et aménagements artistiques viennent compléter les nouvelles structures.

«Nous aurions aimé pouvoir planter du gazon ou des arbres, mais nous n’avons pas eu l’accord de la Ville pour le moment. Toutefois, peut-être que nous pourrions le faire au cours des prochaines années», annonce M. Afonso.

«C’est un projet pilote. Nous allons recueillir les commentaires des citoyens pour savoir ce que l’on fera de l’espace dans le futur. Nous pourrions décider de fermer la bretelle de façon permanente ou encore permettre davantage de verdure», ajoute Anie Samson, mairesse d’arrondissement.

Le projet a demandé un investissement de plus de 40 000$, soit de 10 000$ du Fonds Tapeo et de 31 000$ de l’arrondissement.

Un exemple
En plus de répondre à un besoin de la communauté, les deux restaurateurs espèrent que leur initiative encouragera d’autres gens d’affaires à s’engager dans le quartier.

«Ce n’est pas vrai que ce sont seulement les multinationales qui peuvent faire une différence. Il y a davantage de petites et moyennes entreprises (PME) à Montréal qui pourraient également participer à des projets comme celui la place Villeray», soutient M. Afonso.

Un point partagé par la mairesse. «Nous n’avons pas l’habitude de nous associer dans l’élaboration d’une place publique avec des PME. C’est une idée géniale.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!