Les policiers du poste de quartier 33, dans Parc-Extension, ont intercepté 602 véhicules lors d’un barrage routier. Aux côtés de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et la Sûreté du Québec (SQ), ils ont voulu sensibiliser un maximum de personnes aux dangers des drogues et de l’alcool au volant.

Les policiers ont procédé à deux arrestations, durant l’opération qui s’est tenue de 23h à 1h30 sur le Boulevard l’Acadie, au sud de Crémazie, le 11 décembre.

«Sur 602 conducteurs interceptés, les policiers ont fait passer 14 test d’alcoolémie», indique le commandant du PDQ 33, Samaki Éric Soumpholphakdy.

Il s’agissait de la seule opération de l’année de cette envergure. Les policiers de Montréal, qui procèdent souvent à des barrages dans le but de sensibiliser les automobilistes, sont rarement accompagnés de leurs homologues de la GRC et de la SQ, fait savoir le commandant.

«L’alcool et les drogues au volant sont des enjeux majeurs durant le temps des Fêtes, et on voulait envoyer un message fort à la population», affirme-t-il.

Les policiers, équipés d’un lecteur de plaques d’immatriculation, ont pu sensibiliser les conducteurs de façon personnalisée, selon leur dossier de conduite.

«On expliquait les lois, règlements et procédures un peu plus en profondeur à ceux qui avaient un dossier à ce sujet», ajoute M. Soumpholphakdy.

Pour les récidivistes de l’alcool au volant, selon leur historique, une mesure permet aux policiers la saisie de leur véhicule à titre de bien infractionnel, et ce jusqu’au jugement de la cour.

«Le véhicule est comme une arme dans le cas des multirécidivistes. C’est comme si on leur enlevait leur arme», illustre le commandant.

Le PDQ 33 fera d’autres opérations de sensibilisation dans les prochaines semaines.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!