Félix O.J. Fournier/TC Media Le monastère Saint-Alphonse d'Youville est actuellement en rénovations pour accueillir Médecins du Monde.

Médecins du Monde élira bientôt domicile à Villeray, dans l’ancien monastère St-Alphonse d’Youville, en bordure de l’autoroute 40. L’organisation internationale quitte ses bureaux du Plateau – Mont-Royal où elle se trouve depuis 20 ans, pour se rapprocher de sa clientèle locale, des migrants en attente de statut.

«C’est très bien Le Plateau, mais les personnes à statut précaire vivent davantage dans les quartiers plus limitrophes de Montréal. L’important, c’était vraiment l’accessibilité de notre ressource», explique la directrice générale de Médecins du Monde Canada, Nadja Pollaert.

Le bâtiment patrimonial accueillera la clinique et les bureaux administratifs de l’organisme de coopération et de solidarité humaine qui soigne les plus vulnérables, ce qui lui permettra de rassembler ses employés et ses 350 bénévoles.

«Ça change notre vie. On aura notre clinique, on pourra faire le tri des personnes, avoir tous les médecins et intervenants au même endroit. On va avoir assez d’espace pour recevoir les gens plus dignement et pour travailler plus efficacement», se réjouit Mme Pollaert.

La clinique prend en charge les nouveaux arrivants au Canada qui n’ont pas de couverture médicale. Elle s’adresse également aux personnes n’ayant pas les moyens d’accéder à des soins de santé ou ceux qui ne possèdent pas encore de carte d’assurance maladie.

«Ce sont des personnes qui sont extrêmement vulnérables, par exemple les femmes enceintes ou les enfants de parents migrants. Les gens consultent pour des problèmes primaires. C’est important parce que souvent, ce sont de petits maux qui s’aggravent», indique Mme Pollaert.

À l’heure actuelle, Médecins du Monde loue un local où les patients peuvent se rendre sur rendez-vous, selon des heures d’ouverture restreintes.

«Les infirmières rappellent les gens qui ont laissé un message, dans n’importe quelle langue. Elles évaluent quels sont les besoins de la personne. C’est seulement après qu’ils pourront venir à la clinique», explique la directrice.

La centralisation des activités et des ressources permettra d’accueillir les malades sur place, mais aussi de travailler plus efficacement et d’élargir leur champ d’action.

«Nous allons pouvoir sensibiliser les personnes au sujet de la nutrition notamment», renchérit Mme Pollaert.

En 2014-2015, 865 personnes ont été vues à la clinique, dont 71 femmes enceintes.

La conseillère du district Villeray, Elsie Lefebvre, se réjouit de l’arrivée d’un tel organisme dans l’ancien monastère, qui fait partie du large projet de développement Quartier V, comprenant des condos, des bureaux pour organismes communautaires et des logements sociaux.

«C’est une excellente nouvelle, parce que c’est un défi de trouver une vocation à nos églises. On a réussi le pari de redonner à la communauté, parce qu’elles nous appartiennent», souligne-t-elle.

Les travaux déjà entamés devraient prendre fin cet été.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!