TC Media/Catherine Paquette Le bâtiment de la paroisse inoccupé depuis 2009 abriterait 24 logements.

 

L’organisme la Maison Saint-Dominique prévoit ouvrir une deuxième résidence dans le quartier Villeray pour personnes aux prises avec différents problèmes de santé mentale.

La bâtisse située au 955, rue Villeray appartient à la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire, mais elle manque de fonds pour bien l’entretenir. Selon le projet immobilier, porté par le groupe technique CDH, le bâtiment abriterait des logements sociaux et une salle communautaire.

La Maison Saint-Dominique, qui compte déjà deux établissements au centre-ville et un à Villeray, planche sur ce projet depuis 2014.

«Nous nous sommes rendu compte que notre clientèle désirait avoir des logements un peu plus grands et aller dans un quartier vivant. Villeray, c’est attrayant et il y a une vie de famille. Ils y seront bien», explique la directrice générale de l’organisme, Marie-Maud Sylvestre Audette.

La Maison Saint-Dominique offre du soutien et des logements abordables longue durée pour des adultes économiquement défavorisés et vivants avec un diagnostic de santé mentale, depuis 30 ans.

«Nous aidons les gens à faire la prise en charge de leur propre maison et milieu de vie, selon leurs propres besoins. Chaque personne reçoit un accompagnement spécialisé», souligne le président du conseil d’administration de la Maison Saint-Dominique, Guy Doucet.

Modifications au bâtiment
Selon le projet présenté à l’arrondissement, la bâtisse comprendrait 24 logements pour lesquels les locataires ne paieront que 25% de leurs revenus en loyer.

Lors de la consultation publique organisée par l’arrondissement dans le cadre du processus de changement d’usage de la propriété, la Maison Saint-Dominique a assuré que les travaux redonneraient l’apparence d’origine au bâtiment patrimonial et comprendraient l’ajout des éléments nécessaires à son accessibilité universelle.

Il a été proposé d’ajouter une terrasse sur le toit pour les locataires, puisque la maison sera dépourvue de cour extérieure.

Coup de pouce pour la paroisse
Aucune activité n’a eu lieu depuis 2009 dans la bâtisse où se trouvent un gymnase et une allée de quilles. À l’époque, un projet de la compagnie DynamO théâtre était en cours de développement, mais n’a jamais obtenu le financement nécessaire pour se réaliser.

La paroisse, qui accueille favorablement ce nouveau projet de nature communautaire, espère le voir prendre forme rapidement.

«Ce qui est important c’est que ça se réalise. On a vécu sur des rêves pendant six ans, on ne peut se permettre d’attendre encore, d’autant plus que le bâtiment se détériore. On a besoin de sous», souligne le curé, Régis Pellerin.

L’organisme signerait avec la paroisse un bail emphytéotique, comprenant un montant de base et une mensualité sur 65 ans.

L’adoption définitive du projet de la Maison Saint-Dominique par le conseil d’arrondissement pourrait se faire en mai. Un comité de sélection des locataires serait par la suite mis sur pied et les travaux pourraient débuter l’an prochain.

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!