TC Media/Isabelle Bergeron Jean-Michel Cabanes, propriétaire de Gascogne

C’est avec un vent de renouveau qu’arrive dans le quartier la pâtisserie Gascogne, dont la sixième boutique vient d’ouvrir ses portes au Marché Jean-Talon.

Fondée en 1957 dans Ahuntsic par l’artisan français Francis Cabanes, Gascogne est bien plus qu’une pâtisserie, assure le fils, devenu président de l’entreprise.

«C’est une pâtisserie, une chocolaterie, une boulangerie, un traiteur. Elles sont rares les pâtisseries où tout est encore fait à la main. Ici, on s’efforce toujours d’avoir un équilibre entre savoir-faire et savoir plaire», affirme Jean-Michel Cabanes, qui n’a jamais quitté l’atelier familial.

La pâtisserie Gascogne fait sa marque dans le monde de la pâtisserie depuis près de 60 ans, avec ses produits toujours faits main et ses matières premières de qualité.

L’usine, située à Ahuntsic, utilise, aujourd’hui, 33 tonnes de beurre et environ 50 tonnes de farine chaque année. Les livreurs peuvent se rendre jusqu’à deux fois par jour aux succursales du Marché Jean-Talon, de Westmount, du Plateau-Mont-Royal, de Bois-Franc, de Laval et de Pointe-Claire.

L’entreprise compte maintenant 250 employés répartis dans les six boutiques et l’usine, dont une soixantaine à la production de pains, viennoiseries, pâtisseries, chocolats, plats cuisinés et autres.

Nouvelle image
Si la tradition artisanale se poursuit dans la boutique de la rue Jean-Talon où sont bien en évidence les armoiries de la ville de Gascogne, les installations et les écrans géants où sont affichés les menus inspirent le renouveau de l’image de l’entreprise.

«C’est la première fois où on ouvre un magasin où on jouit de tous les efforts et de toutes les nouveautés. Tout dans cette boutique est le résultat de trois ans de travail et de réflexion», explique Jean-Michel Cabanes.

Le nom de l’entreprise lui-même a délaissé le «De» d’origine pour un plus simple «Gascogne».

Les clients qui connaissent déjà Gascogne seront surpris de trouver à cette adresse de nombreux produits exclusifs, en plus de ceux qu’ils connaissent, fait savoir le président.

«C’est très réfléchi, mais toujours avec cette même sensibilité devant la réaction de la clientèle», précise-t-il.

Effervescence
Comme plusieurs entrepreneurs, le président de Gascogne a été séduit par le secteur où une vague de commerçants et d’institutions prennent place depuis quelques années.

«Avec Capital One qui vient d’arriver [dans Parc-Extension], c’est certain que d’autres vont suivre et la clientèle aussi. Entre Griffintown et ici, que choisiriez-vous? C’est ici que ça se passe», lance-t-il.

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!