Alex Wong/GETTY Des activistes ont manifesté devant la Maison-Blanche, le 11 janvier dernier, à l'occasion du 14e anniversaire de l'ouverture de la prison de Guantanamo. Ils arboraient la tenue orange des hommes qui y sont détenus.

Le plus important transfert de détenus de l’ère Obama a quitté Guantanamo lundi, alors que 15 prisonniers ont pris le chemin des Émirats arabes unis. Métro a fait le point avec Ryan Vogel, directeur d’études en sécurité nationale et professeur de droit à l’université Utah Valley.

Pourquoi ce transfert survient-il maintenant?
Le président Obama s’est engagé à fermer Guantanamo. Cette année seulement, les États-Unis ont transféré un nombre important de prisonniers dans des pays tiers, et comme la Maison-Blanche s’apprête à changer de locataire, nous pouvons nous attendre à ce que la présente administration tente de transférer le plus de prisonniers possible, particulièrement parmi les détenus qui ont été jugés aptes à déménager dans une autre prison par le gouvernement en 2009.

Qui sont les prisonniers détenus à Guantanamo?
Il n’y a plus que 61 détenus à Guantanamo. Près de 50 d’entre eux ont été jugés impossibles à juger et trop dangereux pour être transférés ou libérés. Quelques-uns sont présentement en procès ou sur le point de l’être pour crimes de guerre. Parmi eux figurent quelques organisateurs présumés des attentats du 11 septembre 2001.

«La prison de Guantanamo n’est plus la source de friction qu’elle a déjà été pour les alliés européens des États-Unis.» -Ryan Vogel, directeur d’études en sécurité
nationale et professeur de droit à l’université Utah Valley

Est-ce que les conditions de détention ont changé après les abus qui ont été révélés à propos de Guantanamo?
Elles ont évolué radicalement au fil des ans. Les lieux ont été améliorés, le traitement des prisonniers excède désormais les standards prévus par la loi, et la communauté internationale, de même que la société civile, ont été impliquées pour apporter de nouvelles révisions. Au point où Guantanamo est devenu, sur plusieurs points, un modèle pour la détention de prisonniers de guerre qui ne se sont battus pour aucun État.

Guantanamo pourra-t-elle être fermée d’ici novembre?
Non, en partie parce que l’opinion américaine a changé depuis huit ans – plusieurs Américains préfèrent maintenant que la prison demeure ouverte.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!