Bebeto Matthews/The Associated Press Patrick Hardison

L’Américain Patrick Hardison, qui a subi il y a un an la transplantation du visage la plus complexe jamais réalisée, a annoncé mercredi qu’il se sentait de nouveau normal.

«Je suis de nouveau un homme normal qui fait des activités normales, a-t-il indiqué. Les étrangers ne me dévisagent plus. Je peux aller reconduire mes enfants à l’école.» Après sa greffe, M. Hardison avait ses yeux pratiquement tout le temps fermés, puisqu’il n’avait pas usage de ses paupières. C’est maintenant chose du passé.

«Je suis allé à DisneyWorld avec ma famille en juin et j’ai pu me baigner avec mes enfants pour une première fois en 15 ans», a raconté l’homme de 42 ans, précisant qu’on lui a retiré son tube pour se nourrir et respirer. Il a d’ailleurs subi quelques opérations au cours de la dernière année.

Lors d’une conférence de presse au Centre médical Langone de l’Université de New York, là où il avait été traité, Patrick Hardison a précisé qu’il avait également pu réduire sa médication puisque son corps n’a pas rejeté la greffe.

L’ancien pompier avait été brûlé au troisième degré sur une grande partie de la tête, au moment où le toit d’une maison en flammes s’est effondré sur lui lors d’une intervention en 2001.

En août 2015, il a reçu une transplantation du visage qui s’étend du dessus de la tête aux clavicules de face et jusqu’à la nuque à l’arrière. Les deux oreilles en font aussi partie.

Capture d’écran 2016-08-24 à 8.53.50 PM

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!