YouTube Les astronautes à la sortie de leur isolement.

Six personnes sont sorties dimanche d’un isolement complet de 365 jours qui servait à préparer une future mission habitée sur la planète Mars.

Trois hommes et trois femmes s’étaient portés volontaires pour passer un an dans une tente de 11 mètres de diamètre, située à Hawaï. Ils sont entrés le 28 août 2015, pour n’en ressortir que dimanche.

À leur sortie, les cloîtrés ont avoué avoir hâte de manger des fruits et légumes frais et avoir le goût de se lancer dans l’océan.

Cette année s’est bien déroulée, même si un problème de plomberie a perduré pendant près de deux semaines dans la tente. Les participants devaient se rationner afin de simuler un vrai isolement dans l’espace où aucune nourriture extérieure n’est disponible. Un délai de 20 minutes avait été instauré dans toutes les communications entre la tente et l’extérieur pour reproduire les conditions que pourraient avoir de futurs astronautes sur Mars.

Il s’agit du plus long isolement réalisé par des chercheurs américains. La Russie avait fait une expérience qui a duré 520 jours en 2010 et 2011, dans le cadre du projet Mars500.

L’expérience était menée par l’Université d’Hawaï dans le cadre du projet HI-SEAS, financé par la NASA.

Si vous vous sentez assez fort physiquement et psychologiquement pour être isolé du monde pendant une longue période, l’Université d’Hawaï est à la recherche de candidats pour sa prochaine expérience. Il faudra passer huit mois en confinement à partir de janvier 2017. Il faut avoir entre 21 et 65 ans, avoir la forme physique d’un pilote, parler et écrire l’anglais et posséder un diplôme universitaire en sciences ou en ingénierie. À qui la chance?

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!