VATICAN — Le prêtre français qui a été égorgé par des islamistes en pleine messe est un «martyr» et les croyants de toutes les confessions doivent avoir le courage de dénoncer de tels meurtres comme étant «sataniques», a déclaré le pape François.

Le pape a célébré mercredi une messe en mémoire du père Jacques Hamel, qui a été assassiné le 26 juillet dans son église de Normandie. La police a abattu ses deux assaillants et son meurtre a été revendiqué par Daech (le groupe armé État islamique).

Des proches du religieux, des membres de sa paroisse de Sainte-Étienne-du-Rouvray et l’évêque de Rouen ont assisté à cette cérémonie intime célébrée à la chapelle de l’hôtel où réside le pape. Le souverain pontife a déploré, pendant son homélie, la persécution des chrétiens et dénoncé le meurtre du prêtre comme étant une «persécution satanique».

Le pape s’est souvenu que le père Hamel, avant d’être tué, a crié, «Va-t’en Satan».

Il a dit que le père Hamel est un martyr que les croyants doivent prier pour obtenir la paix et «aussi le courage de dire la vérité: tuer au nom de Dieu est satanique».

Le pape a placé la photo du prêtre âgé sur l’autel et indiqué à l’évêque qu’elle pouvait être affichée dans les églises, puisqu’en tant que martyr le père Hamel est déjà considéré comme un «bienheureux» — la première étape en vue d’une éventuelle canonisation.

Le pape avait dans le passé cherché à distancer l’islam des attaques perpétrées par des djihadistes contre les chrétiens. Immédiatement après le meurtre du prêtre, il avait refusé de dire que l’islam est «terroriste», tout en prévenant que toutes les religions comportent leur lot d’extrémistes.

L’évêque de Rouen, Dominique Lebrun, et la soeur du père Hamel, Roselyne, ont déclaré après la messe que l’islam n’est pour rien dans le meurtre sanglant du religieux.

«Nos frères musulmans prient un Dieu qui est notre Dieu et qui est un Dieu d’amour, de tolérance et de partage, a dit la soeur du prêtre. Il est indéniable que ces jeunes hommes ont tué mon frère, ils l’ont assassiné, mais au nom d’un Dieu qui tue, et ce n’est pas le Dieu de l’islam et ce n’est pas le Dieu de la chrétienté.»

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus