WASHINGTON — Dans des courriels qui ont été récemment rendus publics après lui avoir été volés par des pirates informatiques, l’ancien secrétaire d’État américain Colin Powell qualifie Donald Trump de «honte nationale» et déplore que Hillary Clinton puisse vouloir comparer ses pratiques de courriel aux siennes.

Le contenu des courriels a tout d’abord été dévoilé par le site BuzzFeed, tard mardi. M. Powell, un général à la retraite très respecté qui a servi plusieurs présidents républicains, a déclaré au site qu’il ne conteste pas leur authenticité. Il a ensuite lancé sur les ondes du réseau NBC que les pirates ont en leur possession de nombreux autres messages.

Dans ces courriels, M. Powell explique être demeuré relativement silencieux pendant la montée de M. Trump, le candidat républicain présidentiel, puisque «de le traiter d’idiot ne fait que l’encourager».

Les messages dévoilent aussi ce que pense M. Powell des problèmes de courriel de Mme Clinton. Il dénonce l’entourage de la candidate démocrate pour avoir cherché à l’empêtrer dans la controverse qui entoure son utilisation d’un serveur privé pendant qu’elle était secrétaire d’État.

M. Powell a reconnu avoir utilisé une adresse de courriel commerciale pour gérer certaines affaires officielles, mais Mme Clinton n’a jamais utilisé le système de courriels du département d’État.

Dans un courriel dévoilé par NBC, M. Powell écrit avoir prévenu «l’entourage de Mme Clinton qu’ils font une erreur en essayant de m’empêtrer dans cette affaire, mais ils essaient quand même». Ailleurs, il écrit que «tout ce que touche (Mme Clinton), elle finit un peu par détruire avec son arrogance».

Les courriels ont été mis en ligne sur le site DCLeaks.com, qui a été associé à des pirates informatiques reliés aux renseignements russes.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus