AP

BERLIN — L’Oktoberfest de Munich se déroulera sous haute surveillance cette année, de manière à rassurer les millions de touristes qui sont attendus à compter de samedi dans une région qui a été le théâtre de trois attaques terroristes en une semaine cet été.

Le chef adjoint de la police de Munich, Werner Feiler, a expliqué aux journalistes mercredi que les quelque 75 acres occupés par le festival seront clôturés pour obliger tous les visiteurs à traverser les postes de contrôle. De multiples caméras de surveillance seront aussi installées.

Tous les sacs seront fouillés et des policiers supplémentaires seront déployés.

M. Feiler a dit que les autorités ne sont actuellement au fait d’aucune menace concrète, même s’il est impossible d’exclure toute possibilité d’attaque pendant les 17 jours de fête.

Deux des attaques perpétrées cet été ont été revendiquées par Daech (le groupe armé État islamique), faisant plusieurs blessés. Lors d’un autre incident, un adolescent a tué neuf personnes dans un centre commercial de Munich avant de s’enlever la vie.

Le ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Herrmann, a dit à l’Associated Press que le risque d’attaque terroriste demeure «fondamentalement élevé» à travers l’Allemagne. Aucune menace spécifique ne pèse sur l’Oktoberfest, a-t-il dit, mais il est évident qu’un événement aussi connu internationalement pourrait être ciblé.

Quelque 600 policiers seront en devoir au plus fort des festivités, soit 100 de plus que l’an dernier, en compagnie de 450 gardes de sécurité. Le nombre de caméras de surveillance est passé de 19 à 29.

Les origines de l’Oktoberfest remontent à 1810.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus