MADRID — La mission d’astrométrie Gaia, qui vise à cartographier un milliard d’étoiles de la Voie lactée, sera complétée d’ici un an, selon l’Agence spatiale européenne.

L’objectif de la mission est de tracer la plus importante et la plus précise carte tridimensionnelle de notre galaxie.

Le responsable de la mission, Fred Jansen, a révélé mercredi que plus de 500 milliards de mesures ont déjà été prises et qu’il est très heureux de la qualité des données.

La sonde Gaia et ses deux télescopes sont en orbite autour du Soleil.

Le chef des scientifiques qui analysent les données colligées par Gaia, Anthony Brown, a déclaré que des mesures aussi précises constituent une «révolution» dans le monde de l’astrophysique. Les méthodes à haute résolution ont déjà permis de repérer 400 millions de nouvelles étoiles.

L’atlas d’un milliard d’étoiles — qui ne représenteront pourtant que 1 pour cent des étoiles de la Voie lactée — doit être rendu public à la fin de 2017. L’Agence spatiale européenne estime que ce recensement galactique éclaircira certains mystères concernant les origines et l’évolution de la galaxie.

Les capacités de Gaia sont si sophistiquées qu’on pourrait parfois les comparer à la mesure du diamètre d’un cheveu humain à une distance d’un millier de kilomètres.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus