Carolyn Kaster / The Associated Press Hillary Clinton

WASHINGTON — Alors que les derniers sondages suggèrent que le républicain Donald Trump s’approche de plus en plus de la présidence, ses adversaires affirment qu’il est maintenant temps qu’il soit traité comme un véritable candidat.

La campagne de la démocrate Hillary Clinton dénonce ce qu’elle considère comme un système à deux poids deux mesures.

Mme Clinton voit son avance dans les sondages nationaux fondre tandis qu’elle se fait reprocher son manque de transparence par les médias. Pendant ce temps, son opposant est le premier candidat depuis plusieurs générations à ne pas rendre publiques ses déclarations d’impôts.

Les partisans de Mme Clinton ont insisté sur cette disparité alors qu’elle est retournée sur le terrain, jeudi, après avoir été forcée au repos par une pneumonie — un autre épisode qui lui avait valu plusieurs critiques puisqu’elle n’avait rien dit sur sa maladie avant qu’une vidéo d’elle, chancelante, ne soit diffusée sur les réseaux sociaux.

Selon eux, Donald Trump devrait faire preuve de transparence sur ses impôts, ses relations d’affaires à l’étranger, ainsi que sur les potentiels conflits d’intérêts entre son empire et ses obligations présidentielles.

Le président de la campagne de Hillary Clinton, John Podesta, a décrit le magnat de l’immobilier comme «le candidat présidentiel le moins transparent de l’histoire moderne».

«Il reste 54 jours avant le jour de l’élection. C’est tout simplement déplorable que nous n’en sachions pas davantage sur l’ampleur des transactions étrangères de l’homme qui se présente à la présidence. Quelle mauvaise nouvelle M. Trump cache-t-il?», a lancé M. Podesta lors d’une conférence téléphonique.

La campagne de Mme Clinton a réclamé la publication de ses déclarations d’impôts et de la liste de ses intérêts à l’étranger, en plus de demander qu’il revoie ses liens avec son entreprise. La famille Clinton a déjà annoncé qu’elle s’éloignerait de sa fondation advenant l’élection de la candidate démocrate.

Donald Trump fils a expliqué en entrevue que son père ne publiait pas ses relevés d’impôts parce qu’il voulait éviter une controverse politique. Pourtant, le patriarche répète depuis plusieurs semaines qu’il ne le fait pas puisque ses déclarations font l’objet d’un audit.

Un conseiller de Mme Clinton a fulminé devant cette disparité entre les candidats. «Elle a publié 30 années de relevés d’impôts… Trump n’a publié rien, rien du tout. Et malgré tout, nous avons cette fausse équivalence entre les deux candidats», a tonné Paul Begala.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus