The Associated Press L'Ouganda accueille la majorité des réfugiés du Soudan du Sud.

JUBA, Soudan du Sud — Plus d’un million de réfugiés ont fui la guerre civile au Soudan du Sud, submergeant les organisations caritatives et créant une des pires catastrophes humanitaires de la planète.

L’ONU a dit vendredi que le Soudan du Sud rejoint la Syrie, l’Afghanistan et la Somalie au palmarès des pays qui ont produit plus d’un million de réfugiés.

Le Soudan du Sud a accédé à l’indépendance en 2011 et la guerre civile qui a éclaté deux ans plus tard a déjà fait des dizaines de milliers de morts. Les combats qui ont repris en juillet à Juba, la capitale, ont généré une nouvelle vague de 185 000 réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants.

L’Ouganda voisin accueille le plus grand nombre de réfugiés. Vingt mille personnes sont arrivées au cours de la dernière semaine. L’Éthiopie, le Kenya, le Soudan, le Congo et la République centrafricaine ont aussi reçu des dizaines de milliers de personnes.

L’ONU a salué ces pays, qui comptent parmi les plus pauvres du monde, pour avoir ouvert leurs portes aux réfugiés.

Plus de 1,6 million de personnes sont également déplacées à l’intérieur du Soudan du Sud.

La trêve négociée l’an dernier continue d’être violée allègrement et le chef rebelle Riek Machar a fui le pays cet été.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a menacé le Soudan du Sud d’un embargo sur la vente d’armes s’il n’accepte pas le déploiement de 4000 nouveaux Casques bleus, ce que Juba qualifie d’atteinte à sa souveraineté.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus