Dieu Nalio Chery / The Associated Press Jean-Bertrand Aristide.

PORT-AU-PRINCE, Haïti — L’ancien président haïtien Jean-Bertrand Aristide était de retour sur le terrain, samedi, un jour après s’être effondré alors qu’il faisait campagne pour la candidate de son parti à la présidentielle d’octobre.

M. Aristide avait été transporté vendredi dans un hôpital de Cap-Haïtien, dans le nord de l’île, à la suite d’un malaise survenu juste avant qu’il ne prononce un discours en faveur de Maryse Narcisse, qui brigue la présidence pour la formation politique Fanmi Lavalas.

Samedi, l’ex-leader a confié aux journalistes qu’il se sentait mieux et qu’il continuerait à soutenir Mme Narcisse.

Jean-Bertrand Aristide, qui a été chassé du pouvoir à deux reprises, a aussi insisté sur le fait que la présente campagne électorale était souillée par de «l’argent sale» et des «menteurs professionnels».

Le scrutin doit avoir lieu le 9 octobre.

Après être revenu en Haïti en 2011 au terme d’un exil de sept ans en Afrique du Sud, M. Aristide avait affirmé qu’il ne se mêlerait pas de la vie politique. Il a toutefois changé d’avis en décidant de participer activement à la campagne de Maryse Narcisse et en encourageant les électeurs à voter pour Fanmi Lavalas.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus