Dave Schwarz Dave Schwarz / The Associated Press

MINNEAPOLIS — L’agence de presse de Daech (le groupe armé État islamique) affirme que l’homme qui a poignardé et blessé neuf personnes dans un centre commercial du Minnesota avant d’être abattu par un policier était un «soldat de l’État islamique».

L’agence de presse Rasd a revendiqué l’attaque dimanche, ajoutant que l’assaillant avait répondu à l’appel du groupe extrémiste pour perpétrer des attentats dans des pays qui font partie de la coalition internationale contre Daech. La déclaration ne précise pas si le groupe a organisé lui-même l’attaque et s’il a été informé avant.

Daech a souvent encouragé lesdits «loups solitaires» à perpétrer des attentats, mais les extrémistes ont déjà revendiqué d’autres attaques qui ne semblent pas avoir été pilotées par ses dirigeants.

Les neuf victimes — sept hommes, deux femmes et une adolescente de 15 ans — ont été hospitalisées pour des blessures, mais on ne craignait pas pour leur vie. Trois personnes étaient toujours à l’hôpital dimanche, mais les autres avaient reçu leur congé.

L’individu armé d’un couteau et qui criait le nom d’«Allah» s’était attaqué à des clients dans un centre commercial de St.Cloud, au Minnesota, samedi soir, vers 20 h.

Cinq minutes après que les autorités eurent reçu le premier appel d’urgence, Jason Falconer, un policier à temps partiel dans une ville des environs, a abattu l’assaillant, dont le nom n’a pas été dévoilé.

M. Falconer a ouvert le feu alors que l’homme allait s’attaquer à lui avec son couteau, selon le chef de police de St.Cloud, Blair Anderson. Le policier a continué de tirer sur l’assaillant, qui s’est relevé trois fois.

Le suspect aurait fait référence à Allah et aurait même demandé à l’une des victimes si elle était musulmane. L’homme n’était pas connu des policiers, si ce n’est qu’il avait commis quelques infractions au Code de la route.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus