NEW YORK — Le gouverneur de New York Andrew Cuomo a affirmé dimanche que l’explosion survenue dans un secteur passant de Manhattan ne semblait pas être liée au terrorisme international et il a promis que les autorités trouveraient le responsable et que ce dernier ferait face à la justice.

En conférence de presse dimanche matin, le gouverneur Cuomo a souligné que 1000 policiers supplémentaires avaient été déployés sur le territoire dans la foulée de l’incident qui a fait 29 blessés à Chelsea, un secteur largement résidentiel reconnu pour ses galeries d’art et sa communauté gaie.

Andrew Cuomo a incité les New-Yorkais à reprendre leur vie normale, ajoutant que personne ne parviendrait à «leur faire peur».

Selon l’enquête préliminaire, l’événement ne semble pas lié au terrorisme international et aucun groupe n’a revendiqué l’attaque, a indiqué le gouverneur démocrate.

Cet incident n’est pas non plus relié à une bombe artisanale qui avait explosé, samedi matin, à Seaside Park, au New Jersey, lors d’une course organisée par une fondation caritative, où personne n’avait été blessé. Les bombes ont été fabriquées différemment, a noté le gouverneur.

Andrew Cuomo a conclu son point de presse en disant que tous les blessés qui avaient été transportés à l’hôpital avaient reçu leur congé. La plupart d’entre eux avaient reçu des éclats de verre ou des débris.

Un dispositif suspect découvert à quelques rues du lieu de l’explosion a été retiré de façon sécuritaire par les autorités tôt dimanche matin. Selon une source policière qui a requis l’anonymat, il s’agissait d’un autocuiseur attaché à des câbles et à un téléphone cellulaire. L’engin, qui a été retrouvé dans un sac de plastique sur la 27e rue Ouest, a été déplacé par un robot et transporté vers un champ de tir du Bronx.

L’explosion semblait provenir d’une boîte à outil placée devant un édifice de la 23e rue Ouest, a révélé cette même source.

Selon des témoins, la détonation a soufflé les fenêtres des bâtiments à proximité et a projeté des débris dans les alentours.

La Maison-Blanche a déclaré le président Barack Obama avait été informé de l’explosion à New York et recevra une mise à jour des informations qui seront disponibles.

La candidate démocrate Hillary Clinton a dit avoir été informée à propos des explosions à New York et au New Jersey et au sujet de l’attaque au Minnesota.

Mme Clinton a ajouté que le pays avait besoin de soutenir ses premiers répondants et de «prier pour les victimes». «Nous devons laisser cette enquête se dérouler», a-t-elle dit.

Donald Trump a devancé les autorités de New York quand il a déclaré qu’une «bombe avait explosé» dans la ville avant que les responsables aient publié les détails. Il a fait cette annonce à la sortie de son avion lors d’un rassemblement dans un hangar d’aéroport à Colorado Springs, au Colorado.

«Je dois vous dire que juste avant que je descende de l’avion, une bombe a explosé à New York et personne ne sait ce qui se passe», a déclaré Donald Trump.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus